Kairouan, un gouvernorat suicidaire !

suicide_shadowLe dernier rapport annuel du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) sur le suicide en Tunisie, indique que le gouvernorat de Kairouan enregistre le taux le plus élevé des cas de suicides et de tentatives de suicides.

Kairouan en tête

Pour l’année 2015, 16,21% des cas de suicide et de tentatives de suicides en Tunisie ont été enregistrés à Kairouan qui a recensé 89 cas sur un total de 549. Ce gouvernorat devance largement Bizerte avec 71 cas, 12,93%, et Gafsa (61 cas, 11,11%).

Kasserine (48 cas, 8,74%), Nabeul et Jendouba (36 cas, 6,56%), Sidi Bouzid (35 cas, 6,38%), Sousse (32 cas, 5,83%), Monastir (21 cas, 3,83%), Sfax (19 cas, 3,46%), Tunis (18 cas, 3,28%), Mahdia (17 cas, 3,10%), Manouba (13 cas, 2,37%), Béjà (11 cas, 2%), Le Kef (10 cas, 1,82%), et l’Ariana (8 cas, 1,46%), figurent aussi dans les résultats du rapport.

Par ailleurs, les autres gouvernorats ont enregistré entre 2 et 4 cas de suicides ou tentatives de suicide, soit 1% pour chacun d’entre eux.

Hausse de 170%

Si en 2015, 549 cas et tentatives de suicide ont été enregistrés, cela correspond à une hausse de 170% du nombre de cas par rapport à 2014 qui avait enregistré 203 cas selon les chiffres du rapport, révélés ce mardi par Abdessatar Sahbani, membre FTDES.

En 2015, il y a eu 302 suicides contre 153 2014, soit une augmentation de 55%. Quant aux tentatives de suicide, il y en a eu 247 contre 50 en 2014 soit une hausse de 44,9% du nombre de cas.

La pendaison en pôle position

Concernant les méthodes de suicide, la pendaison a concerné 238 tentatives et cas de suicide, l’immolation par le feu, 105 cas, l’intoxication, 29 cas et enfin la chute, 20 cas.

KJ

Commentaires:

Commentez...