Abou Iyadh tué dans le raid US de Sabratha, selon Mustapha Abdelkabir

Abou IyadhLe doute a toujours persisté quant au sort d’Abou Iyadh, djihadiste le plus recherché de Tunisie. Sa mort a été annoncée à de nombreuses reprises sans que celle-ci ne soit confirmée.

Le raid US, hier, vendredi 19 février, à Sabratha, qui a visé un camp de djihadistes et fait plus d’une quarantaine de morts, en majorité des Tunisiens, ciblait en particulier le dirigeant tunisien de Daech, Noureddine Chouchane, cerveau des attentats du Bardo et de Sousse, selon le Pentagone.

Cinq Tunisiens ont été pour l’heure, identifiés, dont Noureddine Chouchane. Par ailleurs, plusieurs sources en Libye affirment que Seifellah Ben Hassine alias Abou iyadh ferait partie des tués dans le raid américain.

L’activiste Mustapha Abdelkabir, spécialiste des affaires libyennes, a confirmé sur les ondes de Shems FM, la mort du chef d’Ansar Acharia, vendredi.

Selon Mustapha Abdelkebir, Abou Iyadh, est mort suite au raid américain, précisant que la liste définitive des personnes décédées suite à ce raid, comprend les noms de 39 Tunisiens dont les plus importants sont ceux d’Abou Iyadh et de Noureddine Chouchane.

Il y a un peu moins de deux mois, l’activiste spécialisé dans les affaires tuniso-libyennes, avait réfuté l’annonce de la mort d’Abou Iyadh par les Etats-Unis, et affirmé que le djihadiste était toujours en vie.

D’après lui, Seifellah Ben Hassine alias Abou Iyadh, leader de l’organisation interdite Ansar Chariaa, se trouvait en Libye où il était revenu après s’être un temps caché en Égypte dans le Sinaï.

Pour les Etats-Unis, Abou Iyadh était mort et Washignton avaient confirmé cette annonce, le 2 juillet 2015 en précisant qu’il avait tué dans un raid de drones US en Libye, le 14 juin 2015.

Rappelons également que bien que les Etats-Unis aient confirmé la mort d’Abou Iyadh, le ministre de l’Intérieur Najem Gharsalli avait émis un doute sur cette annonce, le 5 août, affirmant que son département ne disposait pas de preuves tangibles sur cette mort.

Jihadiste le plus recherché de Tunisie, qui a dirigé une campagne d’assassinats et d’attaques terroristes, dont l’assaut contre l’ambassade des Etats-Unis à Tunis en septembre 2012, il a été l’un des principaux lieutenants d’Oussama Ben Laden. Il était basé en Libye depuis 2013, selon des rapports.

A.B.

Commentaires:

Commentez...