Sur la route mythique de Dougga

Dougga

La route de Dougga garde encore de nombreuses réminiscences de la voie romaine qui, dans l’Antiquité, reliait Carthage à l’arrière-pays.

Et si Dougga, l’antique Thugga, est l’objet de toutes les attentions, bien d’autres sites sont disséminés le long des routes de la région.

Les rives de la Bagrada-Medjerda

Après avoir quitté la route de Béja pour prendre celle du Kef, on se rend compte qu’ici coule la Medjerda, au cœur d’une plaine cultivée au passé immémorial.

Saviez-vous que la Medjerda se nommait Bagrada dans l’Antiquité ? Saviez-vous que le petit village de Slouguia a été construit sur l’emplacement de l’antique Chidibbia ? Et saviez-vous que Testour fut l’antique Tichilla, avant d’être repeuplée par les Andalous ?

Sur les ponts de Oued Siliana

Ce n’est qu’après avoir traversé l’oued Siliana, un gros affluent de la Medjerda, qu’on pressent l’importance historique de cette route.

En effet, jusqu’à une date récente, le pont sur Oued Siliana celait en aval quelques masses à moitié enterrées qui ne sont autres que les vestiges du pont sur lequel passait la voie romaine.

De Oued Ermoucha à Oued Khalled

Au-delà, dans la vallée où coule Oued Ermoucha, résonne encore le souvenir de la Villa Magna Variani, un des plus grands domaines de l’époque romaine.

Puis, après de nombreux lacets, la route descend dans la vallée profonde de Oued Khalled vers Dougga la mythique…

H.B.

Commentaires:

Commentez...