Les figues de Djebba sont parmi les meilleures au monde !

Djebba 2

Par quelles voies mystérieuses, la cité romaine de Thiggiba Bure est-elle devenue la Djebba que nous connaissons ? Phonétiquement, les deux toponymes sont si proches que cela peut laisser rêveur…

Un label AOC pour la conquête des marchés

Djebba est une petite localité qui se trouve entre Téboursouk et Thibar, dans le gouvernorat de Béja. Rien ne distingue ce petit village sinon ses figues, succulentes, uniques en Tunisie et, probablement au monde.

C’est depuis 2012 que les figues de Djebba bénéficient d’une appellation d’origine contrôlée, une AOC qui souligne leur singularité et leur permet désormais de s’imposer à l’international.

Ce label a en effet été accordé aux figues de Djebba par le ministère de l’Agriculture et impose des procédures de travail strictes, devant être suivies par les récoltants.

Des figues bénies par l’histoire et la géographie…

Toutefois, il faut souligner que les figues de Djebba sont bénies par l’histoire et la géographie. Il existe dans cette localité plus de 25.000 figuiers de 17 variétés différentes. Leur culture qui remonte aux temps antiques a été restructurée par les Andalous, nombreux dans cette région au dix-septième siècle.

Ces derniers ont introduit de nouveaux systèmes d’irrigation et ont su profiter d’un environnement favorable, généré par le micro-climat créé par la proximité du Djebel Goraa. Cette longue tradition s’est maintenue grâce à la transmission d’un savoir-faire intact, enrichi par le retour à une agriculture biologique.

Produit bio, les figues de Djebba sont en train d’aller avec succès à la conquête des marchés et sont devenues l’un des fleurons du Groupement interprofessionnel des fruits de Tunisie.

La croissance économique peut aussi se cacher dans une corbeille de fruits !

Depuis peu, 800 agriculteurs réunis dans deux groupements de développement sont en train de faire des miracles pour que la figue de Djebba devienne l’un des fers de lance de la production bio tunisienne.

Avec le soutien de la Confédération suisse, de l’organisation des Nations-Unies pour le développement industriel et plusieurs ministères tunisiens, ce projet est en train de prendre un essor remarquable.

Le résultat est que les figues de Djebba sont en voie de conquérir une notoriété mondiale, tout en nous disant que la croissance économique peut aussi se cacher dans une corbeille de fruits.

H.B.

Commentaires:

Commentez...