Samir El Wafi fait le procès de l’homosexualité en Tunisie en direct à la TV

Samir Ouafi (credit photo PF Samir Elwafi)Hier, 10 janvier 2016, sur la chaîne El Hiwar Ettounsi, l’émission « Ahla wa Sahla », présentée par Samir El wafi a fait honte au journalisme. Parti pris, préjugés, jugements arbitraire, accusations…il n’y ait rien qui n’ait pas été déontologiquement violé lors de l’interview de Ahmed Ben Amor, vice-président de l’association Shams.

Ahmed intervenait pour protester contre la suspension des activités de l’association pendant 30 jours sans raison valable. L’association Shams défend les droits de l’homme et ceux des minorités même si depuis son combat contre l’article 230 qui pénalise l’homosexualité, elle est assimilée, à tort, à une association qui défend uniquement le droit des homosexuels.

Samir El Wafi a décidé d’utiliser cette interview pour faire le procès des homosexuels en Tunisie demandant même à Ahmed si l’association ne « soignait » pas l’homosexualité, décidant donc que c’est une maladie et jugeant que le fait d’imposer ou non un test anal à un citoyen n’était vraiment pas une priorité du pays.

« Plusieurs minorités dans ce pays attendent toujours leurs droits: Les pauvres, les chômeurs, les miséreux, les marginalisés. Et vous, vous venez réclamer vos droits. le peuple tunisien a d’autres préoccupations »

Apparemment selon El Wafi, il y a des catégories dans la citoyenneté et les homosexuels sont à l’échelon le plus bas, voire sans échelon du tout niveau droits.

Les internautes tunisiens ont été choqués par l’attitude du présentateur.

 

En plus d’être arrogant et malpoli, Samir El Wafi a un QI négatif.

Posté par Marwen Ben Messaoud sur lundi 11 janvier 2016

 

Pour rappel, il n’en n’est pas à son premier exploit dans le respect de la dignité humaine et de la différence. En octobre dernier déjà, avec Lazher Akremi, alors ministre, il déclarait en riant:

« Un ministre de la Défense homosexuel ça serait bien. Il peut appuyer sur le bouton de l’arme atomique et lui… je veux dire… ».

Ce à quoi Akremi a répondu:

« J’imagine! Les tanks iraient à reculons! »

et les deux hommes d’exploser de rire.

Commentaires: