Un djihadiste, recherché par Interpol et prof à Sidi Bouzid, arrêté à Sfax ?

Tunisian police special forces patrol in the capital Tunis' touristic areas on November 1, 2013. Tunisia tightened security after two failed suicide bombings dealt a blow to the vital tourism industry, underscoring a rise in jihadist violence that has stoked a months-long political crisis. AFP PHOTO / FETHI BELAID

Un djihadiste, condamné à 8 ans de prison en France et recherché par Interpol a été arrêté dans la nuit du 28 au 29 décembre 2015 à Bir Ali Ben Khelifa dans le gouvernorat de Sfax.

L’information, non confirmée par le ministère de l’Intérieur, a été rapportée par les radios Mosaique FM et Shems FM, selon lesquelles les forces spéciales de Sfax sud ont arrêté un individu originaire de Bir Ali Ben Khelifa, gouvernorat de Sfax, et faisant l’objet d’un mandat d’amener international, à la demande de la justice française.

Recherché pour appartenance à des organisations terroristes en Tunisie et à l’étranger, ce djihadiste était enseignant depuis 2012 dans un collège à Sidi Bouzid et était en Tunisie depuis août 2011.

Le 11ème arrondissement de Paris

Il aurait étudié en France et aurait fréquenté entre 2008 et 2009, la sulfureuse mosquée Omar, dans le 11ème arrondissement de Paris. Il se serait rendu au Pakistan pour s’y entraîner à l’utilisation des armes lourdes. Puis en Turquie d’où il a pu regagner la Tunisie.

Ce Tunisien dont le nom n’est pas cité, aurait été condamné en France, avec trois autres djihadistes, à une peine de 8 ans de prison. Or, le 11 juillet 2014, le tribunal correctionnel de Paris a bien condamné à 8 et 9 ans de prison quatre principaux prévenus dans le procès d’une filière djihadiste, accusés d’être allés combattre en zone pakistano-afghane.

Zahir Chouket ?

Riadh Hennouni, 28 ans, et Monahem Goujih, 35 ans, condamnés à 8 ans de prison étaient les seuls présents dans le box des prévenus. Touhami Tebourski, un Tunisien de 32 ans, soupçonné d’être allé combattre aux côtés des talibans, est emprisonné en Turquie, alors qu’un autre jihadiste condamné également à 8 ans de prison, Zahir Chouket, était annoncé comme étant en fuite en Tunisie.

Selon Le Monde, le réquisitoire du 21 février 2014 présentait Chouket comme ayant eu « un rôle de facilitateur en Turquie, où il disposait de contacts susceptibles d’héberger [des djihadistes] à Istanbul. »

A.B.

Commentaires:

Commentez...