Les terroristes de Sousse ne visaient pas que Ridha Charfeddine

Brigade-Anti-TerrorismeLes investigations menées après l’arrestation, à Borjine, de deux membres d’une cellule terroriste, a permis de lever le voile sur les intentions et les plans de cette cellule.

Les personnes arrêtées avaient déjà avoué leur implication dans l’assassinat d’un agent de sûreté, en août dernier, et de la tentative d’assassinat de député de Nidaa Tounes et président de l’ESS, Ridha Charfeddine.

3 personnes toujours recherchées

Le nombre de suspects arrêtés appartenant à cette cellule terroriste s’élève aujourd’hui à sept personnes alors que trois autres membres sont toujours en état de fuite. Au cours de leurs interrogatoires, les présumés terroristes ont reconnu être en liaison avec Daech et qu’ils planifiaient une série d’attentats ciblant des personnalités publiques à Sousse mais aussi des institutions militaires, sécuritaires et touristiques.

terroristes sousseLe ministère de l’Intérieur a d’ailleurs publié, sur sa page Facebook, un avis de recherche à l’encontre des trois suspects en fuite, Nadhem Haddad de Sousse, Hamza Selmi de Kairouan et Hamza Ben Saâd originaire de Kairouan mais résidant à Sousse.

La perquisition faite au domicile où logeaient les suspects a permis aux enquêteurs de mettre la main sur un ordinateur portable contenant les détails des plans terroristes que comptaient exécuter les terroristes. De très importantes quantités d’armes et d’explosifs ont aussi été saisies. Néanmoins, le lien entre cette cellule terroriste et l’attentat perpétré à l’hôtel Imperial Marhaba n’a pas encore été fait.

Un véritable arsenal militaire

Pour ce qui concerne la tentative d’assassinat de Ridha Charfeddine, suite à la saisie d’un fusil d’assaut de type Kalachnikov et d’un pistolet Beretta à Borjine, des analyses balistiques ont été effectuées sur ces armes. Elles ont prouvé qu’il s’agissait de la même arme qui a servi à tirer sur le président de l’ESS. Ceci tend donc à prouver que la tentative d’assassinat était bien de nature terroriste.

Par ailleurs, les enquêteurs ont réussi à localiser les endroits, à Borjine et Messadine, où les suspects cachaient un véritable arsenal militaire dissimulé.

N.J.

Commentaires: