L’immunité parlementaire de Mohamed Frikha sera-t-elle levée ?

SyphaxAlors que la compagnie aérienne Syphax Airlines se débat dans les difficultés financières, la direction générale de la société affirme « être en train de parfaire les derniers détails d’un plan de redressement », selon un communiqué publié ce mardi 10 novembre.

Un plan qui permettrait, d’après la compagnie privée, « la reprise définitive des activités de la société ainsi que la sauvegarde des emplois et le paiement de la totalité de ses créanciers par le cash-flow qui sera dégagé, suivant l’échéancier à convenir avec le tribunal ».

Syphax annonce avoir remboursé la totalité de ses passagers

Le plan de redressement sera élaboré « sur la base des protocoles d’accords engagés avec un partenaire et des tours opérateurs, pour les soumettre à l’administration judiciaire, afin de les présenter au juge de l’entreprise dans les délais impartis », souligne le communiqué.

Syphax annonce également avoir « remboursé la totalité de ses passagers qui ont réservé en ligne sur le site de Syphax Airlines ». Et de rappeler qu’à la suite de « difficultés financières aigües », elle s’est trouvée dans « l’obligation de suspendre provisoirement ses activités depuis le 30 juillet 2015 et de rentrer sous l’égide de la loi N°34-95 du 17 Avril 1995, se rapportant aux entreprises en difficultés économiques ».

Dans ce même communiqué, Mohamed Frikha, propriétaire de la compagnie avertit qu’agissant sous l’égide de la loi et, il invite « le personnel de la société à l’aider pour mener à bien son plan de reprise et rappelle à certains employés que les agissements, manœuvres ou propos calomnieux ne sauraient arranger les problématiques, mais au contraire, ils n’auront que des répercussions négatives sur la reprise de l’activité et la récupération de leurs droits ».

« Donnez 1 dinar pour sauver un « pauvre » millionnaire… »

Et ce en référence à l’action d’hier, lorsque des employés de la compagnie aérienne Syphax ont lancé une campagne de soutien ironique à l’homme d’affaires et propriétaire, Mohamed Frikha, à l’aéroport de Djerba pour collecter des fonds dans le but d’aider le député d’Ennahdha et propriétaire de la compagnie à rembourser ses dettes.

Une pancarte affichant : « Donnez 1 dinar pour sauver un « pauvre » millionnaire… », a été épinglée sur le box de Syphax à l’aéroport, exprimant le désarroi des employés de Syphax, sans salaire depuis des mois.

Appels à la levée de l’immunité parlementaire de Mohamed Frikha

Ce mardi 10 novembre, des employés de Syphax Airlines ont appelé à la levée de l’immunité parlementaire de Mohamed Frikha, député du mouvement Ennahdha afin de le poursuivre en justice, en protestant devant le siège de l’ARP.

« Nous avons envoyés plusieurs correspondances notamment à la présidence du gouvernement, au ministère des affaires sociales et au ministère du transport mais en vain », selon un des protestataires.

 

Depuis le 6 novembre, Syphax Airlines est radiée du marché alternatif de la cote de la Bourse et a été transférée au marché Hors-cote.

L’action Syphax a chuté de plus de 60% de sa valeur, étant donné que le prix de lancement sur le marché financier (en avril 2013) s’élevait à 10 dinars, ce qui est à l’origine d’une perte sèche pour les actionnaires et plus particulièrement pour les petits porteurs.

M.C.

Commentaires:

Commentez...