Le billet – « United we stand » !

Slogan démocratie (photo - toutelatunisie.com)Exactement! C’est bien ensemble que nous resterons debout et serons capables de résister à la menace terroriste tout en créant les conditions favorables à une reprise économique.

L’un ne va pas sans l’autre, de toutes les manières… Et si nous restions seulement fixés sur l’ennemi intérieur terroriste, le pays serait condamné à une certaine forme d’immobilisme. Ce qui d’ailleurs est l’un des objectifs de nos ennemis et de leurs parrains.

La démocratie, c’est l’art de la résolution pacifique des conflits et le degré de maturité d’une nation se mesure aussi à sa capacité de résoudre les conflits qui naissent en son sein.

Les trois défis de la rentrée

Que chacun exprime ses opinions, soit ! Mais que la loi demeure le ciment unificateur… Rester debout, rester unis: tel est l’enjeu aujourd’hui. Dans le respect de nos différences et au sein du débat national.

Trois défis nous attendent en cette rentrée :

  1. Négocier dans la cohérence la loi sur la réconciliation économique sans mettre en échec le processus en cours au niveau de l’Instance Vérité et Dignité.
  2. Répondre aux mouvements sociaux en ouvrant des négociations sérieuses afin que les promesses du gouvernement soient tenues.
  3. Désamorcer le conflit dans le domaine de l’éducation nationale car il risque de créer un nouvel hiatus dans le pays.
Savoir préserver le front intérieur des Machiavel

La pression qui pèse sur le gouvernement est des plus vives car il s’agit pour les responsables politiques de parer au plus pressé tout en construisant une stratégie à moyen terme qui prenne en compte la menace multiforme qui vise la Tunisie et les enjeux du développement.

En d’autres termes, il faut savoir préserver le front intérieur de toute fissure évitable en démasquant tous les Machiavel qui cherchent à nous entrainer dans de dangereuses fuites en avant. Je le répète : « United we stand » ! Autrement dit, ensemble, nous resterons debout et finirons bien par vaincre.

La réunion de ce matin au Palais de Carthage est indiscutablement un nouveau pas dans la bonne direction. Mais quels seront ses fruits ? La relance volontariste du consensus ou les germes durables de la discorde ? Nous ne devrions pas tarder à le savoir…

H.B.

Commentaires:

Commentez...