Labib Sghaier rejoindra-t-il Dimanche Sport ?

hqdefaultRéputé pour son franc-parler, sa neutralité et une équité sportive à toute épreuve, Labib Sghaier semblait être le candidat idéal pour l’émission de télévision Dimanche Sport.

Il partait en tous cas avec les faveurs du pronostic après la parenthèse Mehdi Kattou qui part après une saison contrastée aux commandes de cette émission.

De Mehdi Kattou à Labib Sghaier en passant par Razi

Toutefois, le choix des responsables de la Télévision nationale allait tourner le dos à Labib à cause de son appartenance à la radio tunisienne… Malheureusement, l’argument est un peu court car cet animateur a fait toutes ses classes à la… télévision!

C’est la séparation de la radio et de la télévision qui a eu pour conséquence administrative de verser Labib Sghaier uniquement à la radio.

Alors que tous les observateurs s’attendaient à le retrouver à la tête de Dimanche Sport, ce sont des animateurs venus du secteur privé voire du passé récent comme Razi ou bien sortis du rang du service sportif de la télévision nationale qui devraient être choisis.

La radio nationale a toujours été le vivier de la télévision publique

DS

C’est bien dommage car Labib Sghaier, avec son collègue Chahir Kéfi et toute la grande équipe de la radio nationale, ont bel et bien le vent en poupe et se distinguent au quotidien. Très appréciés du public, les animateurs de cette génération radiophonique sont malheureusement repoussés lorsqu’il s’agit de télévision.

Pourtant, de tous temps, la radio nationale a été le vivier de la télévision publique qui, aujourd’hui, lorgne du côté des radios privées. Les ponts sont-ils à ce point coupés entre les deux institutions publiques ? Ne faudrait-il pas, dans le respect de l’autonomie de chacune de ces institutions, maintenir des passerelles ?

Et, surtout, pourquoi aller chercher des animateurs du privé qui feront monter artificiellement les enchères alors que le plus qu’ils sont censés apporter n’est pas si évident ?

Dans la lignée des animateurs historiques

En tout état de cause, Labib Sghaier, dont les observateurs et le public sportif considèrent la candidature comme logique, pourra patienter avec optimisme.

Clairement perçu comme l’un des meilleurs animateurs sportifs de sa génération, il finira un jour ou l’autre par cueillir les fruits télévisuels de son excellence radiophonique. A l’instar des animateurs historiques de Dimanche Sport, parmi lesquels Raouf Ben Ali, Tahar Mbarek ou Mohamed Meddeb font figure de référence aussi bien dans l’histoire de la radio que celle de la télévision…

Commentaires:

Commentez...