Un bon huitième de Boukha pour étancher toutes les soifs !

BOUKHA BESSIS
Photo Adel Skhiri

Comme chacun le sait : en Tunisie, la Boukha est la boisson alcoolisée favorite dans la communauté juive. Ce n’est pas un hasard car cette eau de vie de figues a été depuis fort longtemps distillée en alambic parmi les juifs tunisiens.

D’Abraham Boukhobsa à Félix Habib

Il existait d’ailleurs plusieurs bouilleurs de crû locaux à Tunis, Djerba et ailleurs. Près de Hammam Remimi, certaines de ces distilleries artisanales ont aussi utilisé des prunes. A Djerba, La distillerie artisanale Perez avait ses fidèles parmi les membres des trois communautés.

C’est à Abraham Boukhobsa que revient le mérite d’avoir distillé la boukha de manière industrielle. C’était à la fin du dix-neuvième siècle dans son usine de la Soukra. De nos jours encore, la marque Boukhobsa reste l’une des plus demandées tout comme la marque concurrente fabriquée par Félix Habib.

ZANA
Photo : Adel Skhiri

 

Entre Bessis et Zana…

Si les Boukha Boukhobsa et Habib ont survécu sous les appellations du Soleil et de l’Oasis, elles sont nombreuses les marques de cette boisson distillée qui marque 36 degrés d’alcool à avoir disparu.

En effet, au vingtième siècle, les fabriques de Boukha (toujours sous le contrôle du rabbinat pour la conformité à la casherout) se sont répandues à travers le pays.

Ainsi, la mémoire collective a gardé le souvenir de la Boukha Asfour et de la Boukha Zana, toutes deux de Sousse.

On se souvient également de la Boukha Bessis et de sa marque Le Téléphone. Cette eau de vie était fabriquée à Monastir.
ASFOUR_NADHOUR

Qui se souvient de la Boukha Ktorza ?

A Tunis, la Boukha Ktorza a été longtemps la grande concurrente des deux grandes marques. Il est à noter que le distillateur Ktorza était un parent des Boukhobsa. Enfin, il existait aussi une Boukha Nadhour sur laquelle, nous n’avons pu obtenir de renseignements. De nos jours, seul le collectionneur Adel Skhiri possède encore des échantillons de ces bouteilles du temps passé.

Peut-être que la mémoire de nos lecteurs complétera et enrichira cette liste…

Commentaires:

Commentez...