Des journalistes français font chanter le roi du Maroc

Royal_Palace_RabatLe 23 juillet, Eric Laurent, journaliste français prend contact avec le secrétariat du roi du Maroc. Il annonce qu’il est en train d’écrire un livre avec une collègue, Catherine Graciet qui dévoilerait des choses compromettantes sur la famille royale.

Un représentant du Palais est alors envoyé à Paris pour comprendre de quoi il s’agit.

Au cours de cette rencontre, Eric Laurent parle d’un ouvrage compromettant pour le Palais et demande 3 millions d’euros pour renoncer à sa publication.

Une plainte est immédiatement déposée auprès du parquet de Paris. Les policiers décident de tendre un piège au journaliste. Un autre rendez-vous est pris, mais cette fois, il sera sur écoute. Eric Laurent refait la même offre, 3 millions d’euros contre son silence.

Le 27 août, une 3ème rencontre a lieu, cette fois en présence de Catherine Graciet, également. Pour formaliser l’accord, un contrat est signé et un acompte de 80 000 euros est versé.

La preuve dont avait besoin la police est là. Selon Le Monde, les deux journalistes ont été immédiatement mis en garde à vue.

 

Commentaires:

Commentez...