Sur Facebook, le civisme se porte plutôt bien…

CarthaginaDes dizaines d’initiatives civiques ont récemment vu le jour sur Facebook. Pour virtuelles qu’elles soient, ces initiatives débouchent souvent sur des actions sur le terrain lorsqu’elles n’émanent pas de compte-rendus citoyens sur diverses réalités d’aujourd’hui.

Des internautes/citoyens par centaines de milliers

De plus en plus nombreux, efficaces et crédibles, ces groupes d’internautes sont en train de redessiner la carte du civisme dans notre pays tout en établissant une feuille de route de toutes les actions citoyennes. C’est par milliers, et chacun selon ses moyens, que les Tunisiennes et les Tunisiens et aussi la communauté expatriée en Tunisie se joignent à ces initiatives qui ratissent large.

Véritable fait de société, alternatives au folklore associatif de certains cercles qui lorgnent plus vers la notabilité que le travail de terrain, ces initiatives sont une réponse de la société civile à l’immobilisme des élus et aussi à certaines formes d’anarchie qui perdurent.

Je voudrais témoigner ici de la qualité et du plein engagement de celles et ceux qui animent ces initiatives dont la toile est le berceau. J’ai pu, à travers ces réseaux, rencontrer des gens aussi fantastiques que discrets, aussi dévoués qu’humbles, aussi convaincus qu’altruistes.

Une ligue citoyenne versée dans l’action

Qu’on me permette donc de leur tirer mon chapeau ! Bien entendu, je ne connais pas tous les acteurs civiques de la Toile mais il importe de constater qu’ils prennent désormais le pas sur les blogueurs qui investissent dans le politique sur fond de cynisme et de dénigrement systématique.

Avec ces acteurs du civique, la Toile retrouve son emprise citoyenne et se conjugue au fil des projets et des réalisations.

Comment ne pas citer l’initiative « On a été embêtés pour vous » qui appelle à une action citoyenne ce 30 août à travers la Tunisie ? Comment ne pas évoquer le groupe « Civisme et Civilité » qui réunit de plus en plus de membres ?

Comment oublier « Les bons plans de Tunisie » ou « On a mangé pour vous » qui accompagnent désormais notre quotidien ? Et les groupes structurés autour d’une idée-force : « Nettoyons notre rue« , « Amoureux de Marsa, Carthage, Sidi Bou Said« , « J’aime le français » ou « Carthagina Community« …

Ensemble, ces groupes réunissent des centaines de milliers de membres et nous montrent la voie des horizons à défricher.

Un simple clic peut beaucoup !

Puissent-ils être entendus ! Puissent-ils évoluer sans perdre cette pureté, cet amour d’autrui qui font leur force et leur originalité. Puissent-ils continuer à nous surprendre et nous réapprendre les chemins de l’action et du civisme…

Chapeau bas, les filles et les gars, vous êtes bel et bien le sel de notre révolution, le socle virtuel de nos nouveaux élans civiques et, surtout, les exemples d’un engagement citoyen qui ne s’égare pas dans les discours scabreux ni les manœuvres d’appareils… Merci, au nom de tous ceux qui observent et admirent votre efficacité, au nom aussi de celles et ceux qui y participent, ne serait-ce qu’avec un simple clic !

Commentaires:

Commentez...