Tabarka – Monuments sous-marins et ivresse des profondeurs

credit asram wikimedia commons
Les aiguilles de Tabarka. Image : Asram / Wikimedia Commons

De nombreux sites naturels remarquables sont recensés dans la zone maritime de Tabarka. Pour ceux qui pratiquent la plongée sous-marine, ces monuments naturels sont accessibles. Pour tous les autres il n’est pas interdit de rêver au monde du grand bleu…

Les Tunnels sous-marins

L’un des plus fameux sites de plongée dans la région de Tabarka se nomme les Tunnels. Situé à 18 mètres de profondeur, ce site est d’un accés relativement facile puisqu’il se trouve à un quart d’heure de navigation du port de Tabarka.

L’originalité de ces Tunnels sous-marins, c’est qu’ils permettent d’observer de nombreuses espèces qui vivent normalement à des profondeurs plus importantes.

Le Rocher des Mérous

Un second site mérite d’être relevé. Il s’agit du fameux Rocher des Mérous qui est devenu un haut-lieu de la plongée sous-marine en Tunisie.

Ce rocher imposant de 300 mètres de long sur 100 mètres de large se trouve à une demi-heure de navigation à l’ouest de Tabarka.

Cette énorme masse rocheuse culmine à 15 mètres alors que sa base repose à une trentaine de mètres sous l’eau. Ce site abrite de nombreuses espèces de poisons et des peuplements végétaux. Mais, ce sont les mérous qui y croisent qui ont établi sa réputation parmi les plongeurs. On dit – et certaines prises le prouvent- qu’on y trouve des mérous d’une taille souvent impressionnante.

La superbe baie de Melloula

La baie de Melloula est d’un accès plus facile. Située à près de cinq kilomètres à l’ouest de Tabarka, cette baie est difficilement accessible par la côte et fait face au petit village de Melloula.

Cette vaste crique est l’objectif de plusieurs courtes croisières. Le paysage y est magnifique entre formations dunaires, côtes rocheuses et forêts qui semblent finir dans la mer. Quant aux fonds marins, ils abritent une grande diversité d’espèces.

Cap Tabarka

Autre destination, le Cap Tabarka est également difficile d’accès par la côte. Le relief trés accidenté de cette zone se caractérise par des rochers qui affleurent et des fonds marins qui peuvent atteindre 20 mètres de profondeur.

C’est d’ailleurs dans cette zone du cap qu’on effectue la plupart des baptêmes des profondeurs pour les plongeurs néophytes. Imaginez la joie des plongeurs qui nagent dans le monde silencieux des herbiers de posidonie. Et imaginez aussi les instants choisis lorsqu’on croise un mérou geant, une gorgone et peut-être même un des dauphins qui hantent les lieux.

Pensons aussi à l’or rouge qui repose au fond de la mer : le fameux corail dont l’exploitation se poursuit depuis la nuit des temps…

Un monde magique et lointain

Dans ce monde magique et lointain des profondeurs, les paysages sous-marins font partie intégrante de notre patrimoine. En ce sens, il convient de les protéger et même les doter d’un statut particulier qui les préservera d’une fréquentation anarchique.

Rocheuse et accidentée, toute la côte nord de la Tunisie, du Cap Blanc au Cap Tabarka, constitue une richesse naturelle et historique précieuse.

Car au-delà des fonds marins de Tabarka, les reliefs boisés de Cap Serrat, l’ancien comptoir français du Cap Negro, les beautés subtiles des plages de Sidi Mechrig sont autant de paradis naturels qui nécessitent vigilance et protection.

Commentaires:

Commentez...