Libye : Saadi Kadhafi victime de violences physiques en prison

La justice libyenne a annoncé, lundi 3 août, l’ouverture d’une enquête concernant des violences physiques dont aurait été victime l’un des fils de Mouammar Kadhafi, Saadi.

Dans une vidéo de 9 minutes mise en ligne par Al Wasat, on peut voir « des personnes non identifiées », selon le parquet de Tripoli, en train de frapper Saadi Kadhafi dans sa prison à Tripoli.

Dans cette vidéo, le fils de Kadhafi reçoit des coups violents sur la figure et sur la plante des pieds pendant son interrogatoire alors que ses pieds sont ligotés.

Il a été également contraint, toujours selon les images de la vidéo, d’écouter les hurlements d’autres prisonniers battus devant la chambre où il est détenu.

Même si l’authenticité de cette vidéo ne peut pas être vérifiée, le procureur général de Tripoli a ordonné d’enquêter pour identifier les gardiens que l’on voit sur les images.

Melinda Taylor, son avocate a estimé que cette vidéo constitue «les preuves d’un crime international, de torture et de traitements inhumains».

Pour Joe Stork, directeur adjoint de Human Rights Watch au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la vidéo soulève «de sérieuses préoccupations au sujet des méthodes utilisées pour interroger Saadi Kadhafi et d’autres détenus à la prison d’al-Hadba».

Le fils de Kadhafi avait fui la Libye en 2011 avant de se retrouver assigné à résidence à Niamey avant que le Niger ne décide de l’extrader en Libye le 6 mars 2014. Depuis, il est maintenu en détention provisoire.

Il est notamment accusé du meurtre présumé d’un joueur de football alors qu’il était à la tête de la Fédération Libyenne de Football, ainsi que d’autres crimes.

La vidéo fait suite à la condamnation, la semaine dernière, de 32 anciens dirigeants libyens dont 9 ont été condamnés à mort et 23 à des peines allant de 5 ans de prison à la perpétuité. Parmi les condamnés à mort figure un autre fils de Mouammar Kadhafi, Saif al-Islam.

Commentaires:

Commentez...