Affaire Chourabi et Ketari : Mandats d’amener internationaux à l’encontre de deux Egyptiens

Sofiene-Chourabi-et-Nadhir-KtariDeux mandats d’amener internationaux ont été émis, par le juge d’instruction, à l’encontre de deux Égyptiens accusés d’enlèvement, de séquestration et des meurtres des journalistes Sofiene Chourabi et Nadhir Ketari.

Selon Sofiene Selliti, porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis, le juge d’instruction a émis un mandat d’amener international à l’encontre de deux Égyptiens.

Accusés de kidnapping, de séquestration et de meurtre, les deux hommes ont déjà été entendus comme témoins dans l’affaire de l’enlèvement de Sofiene Chourabi et Nadhir Ketari.

Une coordination entre autorités libyennes et le juge d’instruction est en cours afin de prélever l’ADN des deux corps découverts en Libye, a indiqué Sofiene Selliti, et de les comparer aux membres des familles Chourabi et Ketari.

Trois chefs d’accusation sont retenus à l’encontre des deux Egyptiens : enlèvement, séquestration et meurtre.

Création d’une commission chargée du suivi du dossier

Composée de représentants du gouvernement et de la société civile, une commission chargée du suivi du dossier des journalistes Sofiene Chourabi et Nadhir Ketari a été créée, ce lundi 22 juin, afin de collecter des données et de mettre en place un plan de communication aux niveaux politique, sécuritaire et médiatique.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, Taïeb Baccouche a insisté sur la nécessité de joindre les efforts des institutions de l’Etat et de la société civile entre la Tunisie et la Libye, afin de connaître la vérité sur ce qui est arrivé aux journalistes tunisiens, enlevés depuis septembre 2014.

Commentaires:

Commentez...