Sidi Bouzid : Trois agents de la Garde nationale tués dans deux opérations terroristes et un djihadiste abattu

Bir al Huffay Sidi Bouzid
Bir al Huffay Sidi Bouzid

Dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 juin, deux opérations terroristes ont causé la mort de trois agents de la Garde nationale et ont blessé une dizaine de personnes entre sécuritaires et citoyens.

Un échange de tirs a eu lieu entre une patrouille de la Garde nationale et deux éléments terroristes à Bir Lahfay‏, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid. Deux agents de la Garde nationale ont été tués suite à l’attaque perpétrée par deux terroristes sur un point de contrôle.

Puis, un troisième agent de la Garde nationale a été tué dans une seconde attaque qui a eu lieu à l’aube de ce lundi 15 juin à Sidi Ali Ben Aoun. Cet agent était en route pour assurer le convoi transportant les examens de la neuvième année. Il a été grièvement blessé, avant de succomber à ses blessures, annonce le ministère de l’Intérieur.

Selon Mohamed Ali Laroui, porte-parole du ministère de l’Intérieur, un des deux terroristes a été abattu par les forces sécuritaires. Ce terroriste « serait de nationalité étrangère ». Le deuxième terroriste a été grièvement blessé et a été transporté à l’hôpital.

« Deux terroristes ont ouvert le feu contre un point de contrôle de la Garde nationale suite à une embuscade des unités de la Garde nationale qui avaient des informations confirmant la présence de terroristes dans la région », a-t-il encore précisé.

Sidi Ali Ben Aoun et Bir Lahfay

Les mouvements terroristes ne sont pas un fait nouveaux à Sidi Ali Ben Aoun et Bir Lahfay. En mars dernier, sept personnes soupçonnées de financer des groupes terroristes, avaient été arrêtées dans la nuit de dimanche à lundi 16 mars par les unités de la garde nationale de Sidi Bouzid. Ces arrestations avaient eu lieu dans les délégations de Bir El Hfay et Sidi Ali Ben Aoun.

En octobre 2013, neuf personnes dont six membres de la Garde nationale étaient tombées sous les balles des terroristes également à Sidi Ali Ben Aoun, dont le lieutenant de la Garde nationale Socrate Cherni‏.

Par ailleurs, toujours en octobre 2013, une voiture chargée d’explosifs avait été retrouvée et dans la maison où se cachaient les terroristes de l’attaque du 23 octobre, des grenades, des Kalachnikovs, et des ceintures explosives avaient été retrouvées.

Commentaires:

Commentez...