Le terrorisme en couche-culotte

jardin denfants

Vous indigner vous manque ? Vous avez des envies d’être outragé, en colère, choqué… et j’en passe ? On a ce qu’il faut ! Un spectacle de fin d’années dans un jardin d’enfants dans la région de Sousse.

Un des tableaux présenté par les enfants pendant ce spectacle met en scène une exécution sommaire avec armes pointées sur la tête et tout ça ! Des enfants jouent même aux cadavres. Non, mais vous vous rendez compte ? Du temps de notre enfance à nous, on n’a jamais fait ça.

Quoi ? Les cowboys et les indiens ? Les voleurs et les flics ? Et on « mourait » sous les flèches et les balles ? Ce n’est pas pareil, voyons. On mettait en scène des choses qu’on avait vues à la télévision.

Ah… c’est la même chose, ici aussi ? Vous voulez dire que les exécutions et le terrorisme font partie de nos vies maintenant et de celle de nos enfants ? On s’en fout. On veut s’indigner quand même. C’est scandaleux.

D’ailleurs, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance va mener une enquête et promet de lourdes sanctions. On est content parce que du coup le ministère vient de se souvenir que la loi impose aux jardins d’enfants d’informer les directions régionales de l’enfance, à l’avance, des thèmes des fêtes de fin d’année.

Parce qu’il faut qu’on soit contrôlé dans ce pays, zéro autonomie, on a besoin de se faire taper sur les doigts dès qu’on sort des sentiers battus.

Sonia Bahi

Commentaires:

Commentez...