Nombre record de 38 millions de déplacés internes à travers le monde en 2014

deplaces - IDMC
Photo IDMC

Le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDI) par les conflits ou la violence a littéralement explosé, a atteint 38 millions en 2014, selon un recensement de l’ONG Internal Displacement Monitoring Center (IDMC).

Ce mercredi 6 mai, l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC), qui fait partie du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), a présenté son rapport annuel intitulé Global Overview 2015 : People internally displaced by conflict and violence au siège des Nations Unies de Genève.

Il ressort de ce document que non seulement les déplacements internes ont atteint un nouveau record pour la troisième année consécutive, mais aussi que 11 millions de personnes ont dû fuir des épisodes de violence en 2014.

Selon Volker Türk, Haut Commissaire assistant du HCR en charge de la protection, le nombre effarant de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays par les conflits et la violence n’est que le prélude de nouveaux mouvements de population.

[quote_box_center] »Nous savons que de plus en plus de PDI sont contraintes de fuir à plusieurs reprises. Plus un conflit perdure, plus le sentiment d’insécurité grandit, et lorsque le désespoir les gagnent, beaucoup décident de franchir la frontière, devenant ainsi des réfugiés », rappelle Volker Türk.[/quote_box_center]

Le rapport de l’IDMC met également en lumière la part occupée par les déplacements prolongés dans le nombre alarmant de PDI à l’échelle mondiale. En 2014, des personnes vivant en situation de déplacement depuis dix ans, voire plus, étaient recensées dans près de 90% des 60 pays et territoires faisant l’objet du suivi de l’IDMC.

Il ressort de ce rapport que :

  • Les grandes vagues de déplacement observées dans le monde en 2014 ont fait 38 millions de déplacés internes, soit 4,7 millions de plus qu’en 2013.
  • L’Irak, le Soudan du Sud, la Syrie, la République démocratique du Congo (RDC) et le Nigeria totalisent à eux seuls 60% des nouveaux déplacements.
  • Les civils irakiens ont payé le plus lourd tribut en termes de nouveaux déplacements, 2,2 millions de personnes au moins ayant dû fuir leurs foyers.
  • Au moins 7,6 millions de Syriens (soit près de 40% de la population du pays) ont été déplacés. Il s’agit là du chiffre le plus élevé enregistré à l’échelle mondiale.
  • La campagne de terreur menée par Boko Haram pour prendre le contrôle du territoire et imposer la loi islamique dans le Nord-Est du Nigeria a également jeté sur les routes des centaines de milliers de civils.
  • Pour la première fois depuis plus de dix ans, l’Europe a été le théâtre de déplacements forcés massifs, provoqués par la guerre en Ukraine, qui a forcé 646.500 personnes à fuir leurs foyers en 2014.

Commentaires:

Commentez...