Tunis : Le journaliste Samir El Wafi interdit de voyage ?

Samir Ouafi (credit photo PF Samir Elwafi)D’après radio Mosaique FM, le journaliste Samir El Wafi vient d’être interdit de quitter le territoire tunisien, ce lundi 16 mars, par le ministère public, suite à l‘affaire Moez Ben Gharbia, Migalo et Abdelhak Toumi.

Toutefois, à la suite de cette annonce, Samir El Wafi a partagé sur son compte officiel facebook un article d’Assabahnews, dans lequel Sofiene Sliti, porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, affirme que le ministère public n’est nullement au courant d’une telle décision.

Un dossier « sécuritaire et politique par excellence » rapporte l’avocat Mounir Ben Salha

D’après Mounir Ben Salha, avocat de Wassim Herissi alias Migalo, cette information n’est toujours pas confirmée, nous a-t-il déclaré à midi. Les avocats des accusés n’ont toujours pas eu accès au dossier de leurs clients.

[quote_box_center] »Le procureur de la République a transféré le dossier à la présidente du tribunal. Cette dernière l’a transmis à la présidente de la chambre correctionnelle à Tunis. D’après les juges ce dossier est sécuritaire et politique par excellence. Nous avons demandé notre droit à y accéder depuis vendredi mais on nous demande d’attendre le temps que la présidente de la chambre correctionnelle le lise. Les avocats auront accès au dossier vers 13h. »[/quote_box_center]

Wassim Herissi alias Migalo, Abdelhak Toumi et Moez Ben Gharbia font l’objet d’une poursuite judiciaire dans une affaire d’usurpation d’identité.

Selon Sofiene Siliti, porte-parole du ministère public au tribunal de première instance de Tunis, Ben Gharbia et Migalo ont été arrêtés « pour avoir nui à la personne du président de la République et pour usurpation d’identité selon les articles 32, 67, 159 et 291 du code pénal. »

Par ailleurs, la présidence de la République a réagi à cette arrestation en démentant son implication dans cette affaire.

Quel rapport entre l’affaire Migalo et Moez Ben Gharbia avec le journaliste Samir El Wafi ?

Depuis vendredi soir, des rumeurs courent au sujet d’un chantage que Samir ElWafi aurait exercé sur l’épouse de Hamadi Touil en 2013. Mme Touil l’aurait enregistré.

Le journaliste l’aurait menacé de mener campagne contre M. Touil si elle publie l’enregistrement. Le journaliste Moez Ben Gharbia aurait voulu récupérer cet enregistrement pour le dénoncer.

Cependant, l’épouse de M. Touil avait peur de le faire et pour la convaincre Moez Ben Gharbia aurait convaincu Migalo de Mosaique FM d’imiter la voix de Béji Caid Essebsi au téléphone avec Mme Touil.

Migalo, avec la voix du président Béji Caid Essebsi, lui aurait demandé de donner cet enregistrement à Moez Ben Gharbia et il est parvenu à la convaincre.

Mme Touil aurait fini par donner l’enregistrement à Moez Ben Gharbi pour s’apercevoir, après coup, de la supercherie.

En réaction à ces rumeurs, Samir El Wafi a affirmé le 13 mars, sur sa page facebook que cela relève de « scénarios surréalistes » et qu’il est « le dernier à le savoir ».

[pull_quote_center]J’affirme que je n’ai aucun problème ou le moindre conflit avec l’homme d’affaire mentionné dans cette affaire. Il n’y a que le respect mutuel entre nous deux. Et ce qui s’est passé entre nous ne mérite pas tout ce vacarme orchestré. [/pull_quote_center]

Samir El Wafi a aussi affirmé qu’il entretient un respect mutuel avec Hamadi Touil.

Commentaires:

Commentez...