La Présidence de la République n’a aucun rapport avec l’affaire Migalo, Moez Ben Gharbia et Abdelhak Toumi

Migalo
Charges abandonnées contre Wassim Herissi alias Hbib Migalo

Tunis | « La Présidence de la République n’a aucun rapport avec cette affaire et les poursuites qui s’en sont suivies et que c’est le ministère public, lui seul, qui a décidé d’entamer ces poursuites, » a affirmé l’avocat Wissem Saidi dans une déclaration faite sur les ondes de Radio Mosaique FM dans la soirée de ce vendredi 13 mars.

[quote_box_center]

Nous avons envoyé une correspondance à la Présidence de la République dans laquelle nous lui avons demandé de renoncer à son droit à poursuivre Wassim Herissi alias Migalo, Moez Ben Gharbia et Abdelhak Toumi. Et là, je veux faire remarquer et insister sur le fait que la Présidence de la République n’a aucun rapport avec cette affaire et les poursuites qui s’en sont suivies et que c’est le ministère public, lui seul, qui a décidé d’entamer ces poursuites. La Présidence de la République a répondu positivement à notre requête et elle ne poursuivra donc pas en justice Migalo, Moez ben Gharbia et Abdelhak Toumi.

[/quote_box_center]

Maitre Wissem Saidi a rappelé, par ailleurs, que les mandat de dépôt émis contre ces trois personnes et « l’accusation qui leur a été adressée par le ministère public est basée sur les articles 32 – 60 et 291 du Code Pénal ».

Le démenti de la présidence de la République

Wassim Herissi, Moez Ben Gharbia et Abdelhak Toumi ont été arrêtés ce vendredi 13 mars et ont été accusés d’usurpation d’identité.  Migalo aurait imité la voix du président de la République Beji Caid Essebsi lors d’une conversation téléphonique avec l’homme d’affaires Hamadi Touil, un proche associé de Belhassen Trabelsi.

Cependant, suite à cette affaire de mandats de dépôt, la Présidence de la République a tenu à préciser, dans un communiqué publié ce vendredi 13 mars sur sa page Facebook, n’avoir aucune relation avec ces procédures judiciaire.

Commentaires:

Commentez...