Tunisie : Le blogueur Yassine Ayari condamné en appel à 6 mois de prison

yassineTunis | Le blogueur Yassine Ayari a été condamné en appel à une peine de 6 mois de prison ferme par le tribunal militaire, ce mardi 3 mars, nous annonce son avocat Charfeddine Kellil.

[quote_box_center]

Yassine Ayari a été condamné ce mardi 3 mars à une peine de 6 mois de prison en appel par le Tribunal militaire. Il a été condamné sur la base du paragraphe n°2 de l’Article 91 du Code de la Justice militaire.

[/quote_box_center]

Maitre Charfeddine Kellil nous a indiqué que Yassine Ayari reste en prison pour y purger le reste de sa peine sachant qu’il est en prison depuis le 25 décembre 2014.

[quote_box_center]

Selon l’Article 91 du Code de la Justice militaire :

Est puni de trois mois à trois ans d’emprisonnement, quiconque, militaire ou civil, en un lieu public et par la parole, gestes, écrits, dessins, reproduction photographiques ou à la main et films, se rend coupable d’outrages au drapeau ou à l’armée, d’atteinte à la dignité, à la renommée, au moral de l’armée, d’actes de nature à affaiblir, dans l’armée, la discipline militaire, l’obéissance et le respect dus aux supérieurs ou de critiques sur l’action du commandement supérieur ou des responsables de l’armée portant atteinte à leur dignité.

Est puni de deux mois à deux ans d’emprisonnement, quiconque, militaire ou civil, sciemment et en temps de paix, publie, communique ou divulgue toutes informations concernant les incidents militaires survenus à l’intérieur ou à l’extérieur des casernes ou les mesures prises par l’autorité militaire à l’égard de l’un de ses membres ou les ordres et décisions prises par cette autorité ou toutes informations concernant les déplacements des corps et détachements militaires et de toutes opérations menées par les forces armées de l’Etat.

[…]

[/quote_box_center]

 

Yassine Ayari avait été condamné pour un an de prison ferme en appel par la justice militaire pour atteinte à l’armée « avec ses statuts publiés sur son profil Facebook ».

Ce procès en appel initialement prévu pour le 10 février dernier avait été reporté pour le 24 février pour des raisons inconnues nous avait déclaré son frère Moutia Ayari avant d’être reporté à ce mardi 3 mars.

Le blogueur avait entamé pendant quelques jours une grève de la faim sauvage, depuis sa cellule à la prison de Mornaguia , dénonçant le refus des autorités « de l’autoriser d’envoyer des lettres. »

Plusieurs rassemblements en soutien à Yassine Ayari et manifestations ont été organisés en Tunisie et à l’étranger depuis l’arrestation du blogueur et sa première condamnation le 25 décembre dernier à 3 ans de prison par la justice militaire.

Human Rights Watch et Reporters Sans Frontières ont de leur côté dénoncé cette condamnation et ont réitéré leur appel à un traitement de l’affaire Yassine Ayari par les juridictions civiles et non militaires.

Commentaires:

Commentez...