Conférence des investisseurs US : 300 participants du monde des affaires et de la société civile à Tunis

Conference investisseurs USTunis | L’ambassade des Etats-Unis à Tunis annonce officiellement la tenue de la Conférence sur l’investissement et l’entrepreneuriat qui aura lieu le 5 mars à Tunis et présente le programme de cette conférence dont la tenue avait déjà été confirmée le 26 janvier dernier par l’ambassadeur US Jacob Walles.

Cette conférence, baptisée conférence sur l’investissement et l’entrepreneuriat (Investment and enterpreneurship conference) et placée sous le thème «établir des partenariats stratégiques», sera organisée par le Département d’État américain, la Chambre de commerce américaine en Tunisie (AmCham Tunisie) et Partners for a New Beginning – North Africa Partnership for Economic Opportunity (PNB-NAPEO).

Présence de plus de 300 participants internationaux
du monde des affaires, de la société civile et des gouvernements

Investment and enterpreneurship conference accueillera plus de 300 participants internationaux du monde des affaires, de la société civile et des gouvernements. La Secrétaire au Commerce américain Penny Pritzker sera à la tête de la délégation américaine qui assistera à la conférence.

D’autres hauts responsables, américains seront présents à l’instar du président directeur général de l’Overseas Private Investment Corporation, Elizabeth Littlefield et le Secrétaire d’État Adjoint aux Affaires Economiques et Commerciales, Charles Rivkin, qui mènera une mission commerciale des entreprises américaines avec la Chambre de Commerce Nationale Americano-Arabe.

Mettre en avant le potentiel de la Tunisie
en tant que marché pour les affaires internationales

[quote_box_center]

« Cette conférence vise à mettre en avant le potentiel de la Tunisie en tant que marché pour les affaires internationales, à promouvoir le dialogue sur les programmes de réforme économique de la Tunisie, et à offrir d’excellentes occasions de réseautage pour les entrepreneurs et les chefs d’entreprise d’Afrique du Nord. L’accent sera mis sur l’intégration économique régionale, le potentiel du Maghreb comme plaque tournante reliant l’Afrique à l’Europe et aux Etats-Unis, et le financement innovant en tant qu’outil pour la croissance économique », annonce l’ambassade.

[/quote_box_center]

Madeleine Albright à Tunis
The Democratic National Convention (DNC)
Madeleine Albright

La Conférence sera inaugurée par le chef du gouvernement, Habib Essid et la Secrétaire au Commerce américain, Penny Pritzker. Elle se tiendra sous le haut patronage du président de la République, Beji Caid Essebsi.

Parmi les participants, on notera la présence de Madeleine Albright l’ancienne Secrétaire d’état américaine, Slim Chaker, ministre des Finances, Yassine Brahim, ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale et Zied Laâdhari, ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle.

D’éminents dirigeants et entrepreneurs d’entreprises nord-africaines, américaines, et multinationales mettront à profit leur expertise et expérience en matière d’analyses des défis et des opportunités liées à l’investissement, le développement des affaires, et l’entreprenariat dans la région.

La conférence inclura les séances plénières et les réunions subsidiaires suivantes :

Séances plénières

  • Afrique du Nord en tant que destination d’investissement: défis et opportunités.
  • Promouvoir l’entreprenariat au Maghreb.

Réunions subsidiaires

  • Le Maghreb en tant que hub régional des TIC.
  • Redéfinir les opportunités du marché dans le domaine de l’Energie et de l’Infrastructure.
  • Les financements innovants comme outil de croissance économique.
  • Combler le fossé des compétences au Maghreb.

Le 8 septembre dernier, Ann Patterson, sous-secrétaire d’Etat américain pour le Moyen-Orient, assistant à la conférence internationale «Investir en Tunisie : Start-up Democracy», avait annoncé, en marge de cette conférence, l’intention des Etats-Unis d’organiser une conférence des investisseurs américains en Tunisie en mars 2015.

Dans l’optique de cette conférence, elle avait indiqué que des investisseurs américains seraient conviés et encouragés à investir en Tunisie par le biais de projets importants, signalant que les Etats-Unis étudient la possibilité de financer certains projets parmi les 22 présentés au cours de la conférence «Investir en Tunisie : Start-up Democracy».

 

Commentaires:

Commentez...