Tunis : Le procès de Sahbi Jouini reporté au 31 mars

sahbi jouini
Sahbi Jouini

Le procès de Sahbi Jouini, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats de la sûreté tunisienne a été reporté au 31 mars au Tribunal militaire de première instance de Tunis, nous a déclaré, ce mardi 24 février, le syndicaliste sécuritaire Chokri Hamada.

Accusé de diffamation envers l’armée, il avait été condamné à deux ans de prison, le 18 novembre dernier, par le tribunal militaire de première instance de Tunis.

Sahbi Jouini a été condamné pour ses déclarations tenues lors d’un débat télévisé, et selon lesquelles le ministère de la Défense était informé à l’avance d’une attaque préparée par un groupe armé qui avait causé la mort de 16 soldats tunisiens, le 17 juillet 2014 mais s’était abstenu de prendre des mesures de protection.

Human Rights Watch a dénoncé le 4 décembre 2014, un procès irrégulier. Selon l’ONG, le tribunal militaire de première instance de Tunis a infligé cette peine à Sahbi Jouini, à l’issue d’un procès qui s’est tenu en l’absence de l’accusé et sans qu’il en ait été notifié à l’avance.

Vendredi 19 Juillet, Sahbi Jouini, présent sur le plateau de la chaîne Ettounsia, avait avancé des informations à propos de l’attentat du 16 juillet à Jebel Chaambi. Il a notamment déclaré, qu’aussi bien le ministère de l’Intérieur que le ministère de la Justice ont été alertés des détails de l’opération qui se préparait, et ce depuis le 10 juillet.

Quelques minutes après cette déclaration, le porte-parole du ministère de la Défense était intervenu en direct, par téléphone, pour nier les propos de Jouini et pour annoncer que le ministère allait traduire ce dernier devant la justice.

Commentaires:

Commentez...