Une cellule terroriste prête à passer à l’action démantelée à Hammam Ghezez

MI 23-02-2015 2
Photo Ministère de l’Intérieur

Une cellule terroriste a été démantelée à Hammam Ghezez, localité située dans le gouvernorat de Nabeul, à 5 km de la ville de Kelibia.

Le ministère de l’Intérieur annonce dans un communiqué publié, ce lundi 23 février, sur sa page Facebook, que l’unité nationale des investigations dans les crimes terroristes a découvert une cellule terroriste qui planifiait une opération contre un poste sécuritaire.

Quatre personnes arrêtées

Quatre personnes composant la cellule ont été arrêtées. Il s’agit de jeunes hommes et une fille avec en leur possession des matières servant à la fabrication de bombes, selon le ministère.

[pull_quote_center]

Deux obus, 15 cartouches, des matières premières, des jumelles, des téléphones portables, des ordinateurs, des clés USB et des câbles ont été saisis pendant l’opération sécuritaire qui a permis le démantèlement de la cellule.

[/pull_quote_center]

Des modes d’emploi sur la fabrication de bombes artisanales et provenant de sites internet ont également été découverts.

Les opérations sécuritaires se succèdent

Plusieurs opérations sécuritaires se sont succédées ces derniers jours. Le samedi 7 février, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui, a affirmé que les forces de sécurité ont mis en échec plusieurs opérations terroristes, menées notamment par des djihadistes de Daech, qui visaient, entre autres, le bâtiment du ministère de l’Intérieur et deux casernes de la Garde Nationale. Trente-deux personnes ont été arrêtées. Le 8 février, un présumé terroriste a été arrêté à Djebel Bireno, à Kasserine.

Un réservoir d’armes et d’explosifs a été aussi découvert, récemment à Tunis dont l’un des inculpés serait revenu du Xème arrondissement de Paris.

Du côté de Kasserine, l’un des leaders du groupe terroriste Oqba Ibn Nafaa retranchés dans ses monts, Mourad Gharsalli a pu se faufiler du mont Chaâmbi, pourtant zone militaire fermée, vers la ville de Gafsa.

Suite à un avis de recherche contre Gharsalli, nous avons appris que le mont Salloum a été massivement bombardé, hier, jeudi 12 février, par l’armée et la garde nationale et un ratissage mené par les forces de l’ordre et l’armée a débuté sur Jebel Semmama.

A Bargou, dans la région de Siliana, un présumé terroriste, Saber Mtiri, a été abattu, ce mardi 10 février.

Les villes côtières de Nabeul et Hammamet ont été aussi touchées par la vague sécuritaire. Un nouveau groupe terroriste a été découvert, portant le nom de « Katiba Abou Mariem ». 20 personnes, présumées terroristes ont été arrêtées, a annoncé le ministère le 11 février.

Commentaires:

Commentez...