L’espace aérien tunisien n’a jamais été fermé avec la Libye

Tunis | Le 21 août 2014, le ministère du Transport tunisien annonçait que tous les vols aériens en provenances des aéroports libyens de Mitiga, Mistrata et Syrte avaient été annulés, à cause de la situation sécuritaire qui ne cessait d’empirer en raison des violents combats meurtriers entre milices rivales.

« Les vols entre la Libye et la Tunisie n’ont jamais été suspendus » affirme Hatem Moatamri, directeur général de l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA), sauf pour ceux en provenance des villes libyennes Tripoli (Mitiga aéroport international), Syrte (base de Ghardabiya ) et Misrata (aéroport de Misratah) pour des raisons de sûreté.

Les trois aéroports libyens
Les vols entre la Libye et la Tunisie suspendus en provenance des villes libyennes de Tripoli, Syrte et Misrata.

« La suspension de vol concernait tous les aéroports de Libye, à l’exception de Labraq Beida (AQL) et Tubruk (TOB), confirme Talel Souheil, directeur central de la qualité, de sûreté, de la sécurité et de l’environnement à Tunisair. L’espace aérien tunisien n’a jamais été fermé avec la Libye.

Aéroports
Aéroports Labraq Beida (AQL) et Tubruk (TOB) en Libye

« Il n’y a pas de vols assurés par la compagnie Tunisair mais il y en a avec les compagnies Libyan Arab Airlines et Afriqyah », a-t-il ajouté

Par ailleurs, selon M. Moatamri, il y a deux autres compagnies qui continuent à assurer les vols : celles de Ghadames Airlines libya et Buraq air.

Des vols « spéciaux » sont également assurés entre la Libye et la Tunisie avec la coopération des ministères de la Défense et des Affaires étrangères pour les cas de soins médicaux.

[quote_box_center]

En Tunisie, l’OACA fait l’inspection des passagers venant de Libye. Lors du passage au scanner, nous vérifions la présence des armes dans les bagages. Régulièrement, nous trouvons des armes, notamment chez des femmes « normales ».

[/quote_box_center]

« L’Office de l’aviation civile et des aéroports tunisien fait constamment des études de risque concernant certains aéroports libyens choisissant les plus sécurisés, notamment en coopérant avec les aéroports de l’Est », poursuit M. Moatamri.

[quote_box_center]

« Le gouvernement libyen a fait circuler un courrier pour ne pas accepter les vols en provenances des autres aéroports à l’exception de ceux de Labraq et de Tubruk », ajoute le directeur central de la qualité, de sûreté, de la sécurité et de l’environnement à Tunisair.

[/quote_box_center]

Commentaires:

Commentez...