De graves menaces pèsent sur les journalistes tunisiens, alerte le CTLP

Kamel Zarrouk
Kamel Zarrouk

Suite aux menaces proférées par Kamel Zarrouk, membre de l’Organisation interdite d’Ansar Al-Chariaa contre les journalistes tunisiens, le Centre de Tunis pour la liberté de la presse (CTLP) s’est dit préoccupé d’autant que les journalistes Naoufel Ouertani et Moez Ben Gharbia sont menacés de liquidation.

Dans un enregistrement vidéo mis en ligne sur Youtube, ce samedi 10 janvier, Kamel Zarrouk, menace directement les journalistes tunisiens et annonce le début de la guerre contre les médias après la guerre contre les forces sécuritaires et l’armée.

Le CTLP estime, dans un communiqué publié ce lundi 12 janvier, que « ces menaces constituent un message fort dangereux et une pratique sans précédent » tout en réclamant une protection rapide aux établissements médiatiques. Le CTLP invite d’autre part les médias et les journalistes à éviter les discours de haine.

D’après le CTLP, les journalistes Naoufel Ouertani et Moez Ben Gharbia, considérés dans la vidéo de Kamel Zarrouk comme des « ennemis de Dieu », ont été auditionnés, le 11 janvier, par la brigade d’enquêtes et de recherches de l’Aouina. Ils ont d’ailleurs réclamé une protection sécuritaire.

Commentaires: