Le blogueur Hakim Ghanmi acquitté après avoir été accusé d’ « atteinte à la dignité de l’armée »

hakim ghanmi
Le blogueur Hakim Ghanmi. Crédit photo : Blog Warakat Tounsia

Le blogueur Hakim Ghanmi, acccusé par la justice militaire d’ « atteinte à la dignité de l’armée », a été acquitté ce mercredi 7 janvier par la Cour de Cassation, indique la TAP.

L’affaire date du printemps 2013, lorsque, dans un post sur son blog »Warakat Tounsia » (« Pages tunisiennes »), le blogueur avait critiqué le directeur de l’hôpital militaire de Gabès après que ce dernier a refusé de prendre en charge une patiente, épouse d’un militaire et belle-soeur de Hakim Ghanmi.

Hakim Ghanmi était poursuivi selon le même article du Code de procédure militaire que Yassine Ayari

Ce verdict de la Cour de cassation vient confirmer l’acquittement en appel du blogueur, qui était poursuivi selon l’article 91 du Code de procédure militaire, celui-là même qui a été utilié pour condamner le blogueur Yassine Ayari à trois ans de prison pour « diffamation » de l’institution militaire.

Cet article permet le jugement de civils par la justice militaire, un état de fait dénoncé par l’ONG Human Rights Watch, qui rappelle que le droit international applicable en Tunisie interdit le procès de civils devant les tribunaux militaires.

Le dirigeant syndical de la police Sahbi Jouini, a été jugé lui aussi par la justice militaire, et condamné à deux ans de prison pour diffamation de l’armée. Son procès a été reporté au 24 février après une opposition au jugement.

Commentaires:

Commentez...