Assassinat de Mohamed Ali Chaarabi : 13 accusés traduits devant la justice

L’affaire de l’assassinat de l’agent des forces de l’ordre Mohamed Ali Charaabi a été transférée au parquet, eu égard à son caractère terroriste, a déclaré, ce mercredi 7 janvier, le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis Sofiene Selliti, à l’agence TAP.

Sofiene Selliti explique que le ministère public a ordonné de maintenir les 13 présumés accusés dans cette affaire en état de détention et de les remettre à l’unité spéciale chargée de la lutte antiterroriste relevant de la Garde nationale de l’Aouina.

Il est probable que toutes les personnes arrêtées dans cette affaire soient traduites vendredi prochain, 9 décembre, devant le tribunal de première instance de Tunis, a-t-il ajouté.

Mohamed Ali Chaarabi, agent des forces de l’ordre, a été poignardé au niveau du cœur puis égorgé dans la nuit du samedi 3 janvier 2015 dans la délégation d’El Fahs à Zaghouan.

Le ministère de l’Intérieur a publié, trois jours plus tard, un montage vidéo dans lequel les accusés avoueraient le crime. D’après le président de lObservatoire tunisien pour l’indépendance de la magistrature et l’avocate Ines Harrath, le ministère  a commis plusieurs transgressions en diffusant publiquement cette vidéo.

Commentaires:

Commentez...