La justice demande à Nessma de ne pas diffuser les « aveux » des assassins présumés de Mohamed Ali Charaâbi

Le ministère public a demandé ce mardi 6 janvier à Nessma TV de ne pas diffuser la vidéo des « aveux » des assassins présumés de Mohamed Ali Chaârabi, qui ont pourtant été rendus publics par le ministère de l’Intérieur lui-même, indique la chaîne de télévision sur sa page Facebook officielle.

En effet, selon la loi en Tunisie, une fois qu’une information judiciaire est ouverte, tout élément de preuve ou interrogatoire tels que ceux publiés par le ministère de l’Intérieur relève du secret de l’instruction.

En outre, les suspects n’ont pas été encore entendus par le juge d’instruction.

La vidéo en question, qui est visible sur la page Facebook de la chaîne et épinglée en haut de son fil d’actualité, a atteint plus de 280.000 vues vers 23h ce mardi 6 janvier, et a été partagée presque 11.000 fois.

La publication de cette vidéo a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, des internautes accusant le ministère de l’Intérieur de baffouer la présomption d’innocence, à l’image de l’ancienne élue d’Al Massar, Karima Souid :

La présomption d’innocence signifie qu’un individu, même suspect, est considéré innocent tant qu’il n’a pas été jugé coupable par un tribunal.

Le droit à la présomption d’innocence reconnu dans la constitution tunisienne

Il s’agit d’un droit reconnu dans la Constitution tunisienne, à l’article 27 :

[quote_box_center] »Tout prévenu est présumé innocent jusqu’à l’établissement de sa culpabilité dans le cadre d’un procès équitable assurant toutes les garanties nécessaires à sa défense durant les phases de la poursuite et du procès.« [/quote_box_center]

Le droit à la présomption d’innoncence est également garanti par l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme des Nations unies :

[quote_box_center] »Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.« [/quote_box_center]

Commentaires: