La force armée de l’Otan quitte l’Afghanistan

isaf drapeau afghanistan
Baisse du drapeau de l’Isaf, la force armée de l’Otan en Afghanistan, lors de la cérémonie de retrait à Kaboul. Photo : Isaf

Après 13 années d’intervention militaire en Afghanistan, la force armée de l’Otan, l’Isaf, qui a compté jusqu’à 130.000 soldats d’une cinquantaine de pays en 2011, a annoncé son retrait définitif du pays ce dimanche 28 décembre.

Une nouvelle mission de l’Otan, cette fois-ci dédiée à l’aide à la formation de l’armée afghane, doit prendre le relais le 1er janvier 2015, avec l’envoi de 12.500 hommes.

Départ d’une grosse partie des troupes américaines

Une grosse partie des troupes américaines quittent également l’Afghanistan avec la force armée de l’Otan. D’ici à la fin 2015, le nombre de soldats américains présents en Afghanistant devrait diminuer de moitié, pour ne rester qu’une petite force destinée à protéger l’ambassade américaine à Kaboul.

« Dans quelques jours, notre mission de combat en Afghanistan sera terminée, a déclaré le président américain Barack Obama lors de son discours de Noël. Notre guerre la plus longue prendra fin de façon responsable.« Le commandant de la force armée de l’Otan tire un bilan positif de l’intervention

« Ensemble, nous avons tiré le peuple afghan hors des ténèbres et du désespoir et lui avons donné de l’espoir pour l’avenir. […] Vous avez rendu l’Afghanistan plus fort et nos pays plus sûrs« , a déclaré lors de la cérémonie de retrait le commandant américain de l’Isaf, le général John F. Campbell.

De leur côté, les talibans parlent d’un « échec »

« Les 13 années de mission américaine et de l’Otan ont été un échec absolu en Afghanistan. La cérémonie d’aujourd’hui est leur échec« , a de son côté déclaré à l’AFP le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid.

Depuis la début de la guerre, en 2001, l’Isaf a perdu 3.485 soldats. En comparaison, la police et l’armée afghanes ont quant à elle compté plus de 4.600 morts pendant les dix premiers mois de 2014 seulement.

3.188 civils tués en Afghanistan pour les dix premiers mois de 2014

Quant aux victimes civiles de la guerre, leur nombre a augmenté de près de 20% en 2014 comparé à 2013, d’après un rapport des Nations unies, atteignant 9 617 à la fin du mois de novembre, dont 3 188 morts et 6 429 blessés.

La « majorité » des victimes civiles périssent à cause des « combats entre les forces armées et les insurgés« , suivis des motrs et blessures causés par des « engins explosifs improvisés« , rapporte l’ONU.

Commentaires:

Commentez...