Le nouveau président Béji Caid Essebsi démissionnera de Nidaa Tounes

Béji Caid Essebsi. 21 décembre 2014, après avoir voté à Soukra. Photo : FB BCE.
Béji Caid Essebsi. 21 décembre 2014, après avoir voté à Soukra. Photo : FB BCE.

Élu au second tour, ce 21 décembre, avec 1.731.529 voix, sur  5. 285.136 Tunisiens inscrits sur les listes électorales, le nouveau président de la Tunisie, Béji Caid Essebsi, et le président sortant, Moncef Marzouki, se rencontreront ce vendredi 26 décembre, après l’annonce définitive des résultats par l’Instance supérieure pour l’indépendance des élections (Isie), pour la cérémonie de passation des pouvoirs de la Présidence de la République tunisienne.

 

Selon l’article 76 de la Constitution, Béji Caid Essebsi, devra alors démissionner de son parti Nidaa Tounes, fondé en 2012.

[quote_box_center]

Le Président de la République élu prête devant l’Assemblée des représentants du peuple le serment ci-après :

« Je jure par Dieu Tout-puissant de sauvegarder l’indépendance de la patrie et l’intégrité de son territoire, de respecter la Constitution du pays et sa législation, de veiller sur ses intérêts et de lui devoir allégeance ».

Le Président de la République ne peut cumuler ses fonctions avec toute responsabilité partisane.

[/quote_box_center]

MAJ 24 décembre

Le choix de la présidence de Nidaa Tounes, après la démission de Béji Caid Essebsi, sera entre Lazhar Akermi ou Mohamed Ennacer, d’après les déclarations de Khaled Chawket.

Commentaires:

Commentez...