Moncef Marzouki avoue avoir intentionnellement publié le « Livre noir »

Interrogé sur la justice transitionnelle par Mediapart lors d’une interview publiée le 6 décembre, le président de la République et candidat à sa réélection Moncef Marzouki a avoué avoir intentionnellement publié le « Livre noir » pour accélérer sa mise en place :

[quote_box_left] « J’ai exercé toutes les pressions possibles et imaginables en ce sens. La justice transitionnelle, on l’a fait lanterner pendant des années. J’ai d’ailleurs dû frapper un grand coup en publiant un livre noir pour pousser cela. » [/quote_box_left]

[quote_box_right]« C’est ce qui a fait bouger les lignes », poursuit Marzouki, estimant que « c’est une initiative qui a permis de voter la justice transitionnelle et a entraîné la création de l’Instance vérité et dignité« . [/quote_box_right]

Face au tollé provoqué par la publication du Livre noir le 3 décembre 2013, qui listait les personnes ayant participé au système de propagande pendant le régime Ben Ali, Moncef Marzouki avait pourtant déclaré dans une interview à la chaîne BBC en arabe, le 17 décembre 2013, que ce document n’était pas destiné à être diffusé et qu’il avait été volé à l’imprimerie.

Commentaires: