Pour Bochra Bel Haj Hmida, Moncef Marzouki n’est pas un militant des droits de l’Homme

Bochra Bel Haj HmidaBochra Bel Haj Hmida, militante féministe et députée du parti Nidaa Tounes, a déclaré, hier jeudi 27 novembre, sur la chaîne El Hiwar Ettounsi, que le président de la République et candidat à la présidentielle Moncef Marzouki n’est pas un militant des droits de l’Homme.

[quote_box_center]Il n’est un militant des droits de l’Homme, et aucun militant ne le soutient. Aujoud’hui, quand on fait son bilan, personne ne le soutient. […] Il a des intérêts politiques, un projet politique, des intérêts avec des parties déterminées, ses relations avec les Ligues de protection de la révolution… Pour ça il ne peut pas être militant ; la première leçon qu’on apprend en droits de l’Homme c’est condamner la violence ; non seulement il assiste aux réunions, mais j’ai des informations que je ne peux divulguer aujourd’hui, et j’espère que le ministère de l’Intérieur fasse son devoir ; il y a des réunions avec des parties, avec des fonctionnaires qui peuvent atteindre la sécurité du pays […] Les gens de protection de la révolution qui nous ont menacés d’un bain de sang, pardonnez-moi, j’ai pas l’honneur qu’ils me soutiennent, […] C’est pas par hasard que nos noms se retrouvent dans la liste de Gadhgadhi,  parce que nos noms sont mentionnés dans les mosquées… Ces gens qui n’ont pas pris la bonne position.[/quote_box_center]

Le titre choisi pour l’intervention de Mme Bel Hmida par la page officielle du parti Nidaa Tounes est  : « Marzouki menace de sombrer le pays dans un tourbillon de violence ».

 

 

Commentaires: