Mission d’observation de l’UE : « L’Isie a fait preuve d’indépendance, d’impartialité et de compétence »

moe eu
Les observateurs de l’Union européenne. Crédit photo : Page FB de la MOE UE

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE | Lors du premier tour de l’élection présidentielle, « l’Instance supérieure pour les élections (Isie) a de nouveau fait preuve d’indépendance, d’impartialité et de comptétence », a estimé la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) dans une déclaration préliminaire ce mardi 25 novembre.

« Les observateurs de la MOE UE ont évalué de manière positive ou très positive la conduite du vote et du dépouillement, ainsi que sa transparence, dans la quasi-totalité des 584 bureaux observés. La journée électorale a été bien organisée et s’est déroulée dans un climat de respect et l’agrégation des résultats dans les bureaux centraux a été plus fluide que lors des élections législatives, surtout grâce aux mesures adoptées par l’Isie », indique la déclaration.

La MOE UE salue notamment le « renforcement de la formation » et les « améliorations techniques » réalisées par l’Isie depuis les élections législatives du 26 octobre.

« Le peuple tunisien a renouvelé son attachement aux valeurs démocratiques »

La chef de la MOE UE, Annemie Neyts-Uyttebroeck, qui a présenté ce matin les conclusions préliminaires de l’observatoire de l’élection présidentielle du 23 novembre en compagnie de Michael Gahler, président de la délégation d’observation électorale du Parlement européen, a salué « les premières élections présidentielles pluralistes et transparentes lors desquelles le peuple tunisien a renouvelé, dans une ambiance sereine, son attachement aux valeurs démocratiques ».

Michael Gahler a quant à lui insisté sur le fait que « l’achèvement de ces élections marquera une étape très importante pour entrer dans la phase d’institutions pérennes et de consolidation de la démocratie en Tunisie ».

Les observateurs de l’UE sont arrivés en Tunisie le 17 septembre dernier, avant d’être rejoints par une délégation du Parlement européen. En tout, 93 observateurs de l’UE, de la Suisse et de la Norvège sont présents dans le pays pour suivre le processus électoral. La mission partira après la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle.

Commentaires: