Leila Haddad : « La cause des familles des blessés et martyrs de la Révolution tunisienne oubliée des programmes des partis »

 

Familles des blessés et martyrs de la Révolution tunisienne. Théâtre municipal à Tunis. 22 octobre 2014. Crédit photo Lilia Weslaty
Familles des blessés et martyrs de la Révolution tunisienne. Théâtre municipal à Tunis. 22 octobre 2014. Crédit photo Lilia Weslaty

À quatre jours des élections législatives, plus de 60 familles des blessés et martyrs de la Révolution tunisienne ont organisé, ce mercredi 22 octobre, à 10h du matin, une marche de la Place des martyrs jusqu’à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis. Ils se sont installés devant le Théâtre municipal après un bref passage devant le ministère de l’Intérieur, portant les portraits de leurs enfants, tués au cours des premiers mois de la Révolution, entre 2010 et 2011. 

Des familles ont fait le trajet depuis hier, de Régueb à Sidi Bouzid, de Sousse, de Mssaken, de Mnihla, de Kebili, de Douz, de Gafsa, de Nabeul, de Bizerte et du Grand Tunis, pour dénoncer l’impunité dont jouissent les assassins de leurs enfants.

« Oubliée des programmes des partis politiques, la cause des familles ne semblent plus les intéresser », s’est indignée ce matin l’avocate Leila Haddad.

Commentaires:

Commentez...