Affaire Afif Chebil : L’avocat de la victime demande la peine de mort pour Achref Mabrouk

L'avocat Mounir Ben Salha
L’avocat Mounir Ben Salha

L’affaire de l’assassinat “Afif Chebil” avait fait grand bruit et marqué les esprits.  Nous avons contacté l’avocat de la partie civile ce mercredi 24 septembre, Mounir Ben Salha, qui nous a révélé que “la famille de la victime exige la peine de mort et surtout l’exécution de cette peine », insistant sur les faits : « vol, meurtre  avec préméditation, découpage des membres, pour lesquels l’accusé ne doit pas échapper à la peine de mort… »  » Lors du procès, je demanderai à la Cour la peine de mort pour Achref Mabrouk”, a-t-il ajouté. 

D’après le rapport de l’autopsie, le jeune étudiant Afif Chebil a été égorgé et démembré de manière réfléchie et préméditée. Des sources proches de l’enquête affirment que le mobile de l’assassinat aurait été l’argent.

Achref Mabrouk détestait Afif Chebil, et le voulait mort, d’après les révélations de l’enquête. Depuis cinq ans, il prévoyait de tuer Afif. Tout au long de son interrogatoire, il disait aux policiers : « Afif était toujours un élève studieux et moi un raté, un vaut rien aux yeux de tout le monde. Oui je l’ai tué », rapporte l’avocat Ben Salha.

L’accusé avait l’intention de faire disparaître le corps. Accusé d’homicide volontaire et de meurtre avec préméditation, Achref Mabrouk risque en effet la peine de mort. Après avoir avoué qu’il était l’auteur du  crime, Achref plaide actuellement son innocence.

Néanmoins, depuis les années 90,  la Tunisie observe un moratoire sur la peine capitale. En attendant de voir le déroulement de l’affaire, passible entre la perpétuité et la peine de mort. La justice rendra son verdict.

 

Par Nadia Dejoui

Commentaires:

Commentez...