Le ministère de l’Intérieur confirme : Trois policiers blessés lors d’affrontements à Douz (Mise à jour)

Douz - photo (rtl.fr)Mise à jour (vendredi 12 septembre 2014, 15h00) : Mohamed Ali Laroui nous indique que 23 personnes, et non pas 10, ont été interpellées.


Trois policiers, dont un gradé, ont été blessés lors d’affrontements avec des « extrémistes » à Douz (gouvernorat de Kebili) dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 septembre , nous a confirmé Mohamed Ali Laroui, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, joint par téléphone ce vendredi 12 septembre.

Ces affrontements faisaient suite à l’arrestation d’un « extrémiste » recherché par la police. Les protestataires, qui avaient coupé la route principale de Douz, ont été dispersés au gaz lacrymogène, nous a expliqué Mohamed Ali Laroui. Dix personnes ont été arrêtées.  Vingt-trois personnes ont été interpellées.

De nouveaux affrontements ont eu lieu cette nuit, les « extrémistes » bloquant de nouveau la route de Douz, mais ils ont été là aussi dispersés par des gaz lacrymogènes. « Cette fois-ci, des renforts policiers étaient présents », raconte le porte-parole du ministère de l’Intérieur, qui assure que « le calme est revenu » à Douz.

 

Commentaires:

Commentez...