Les têtes de listes du parti Al Binaa al Watani avec Mossab Ben Ammar, l’ex-leader de la campagne Ekbess

Parti Al Binaa Al Watani
Parti Al Binaa Al Watani

Le nouveau parti Al Binaa al Watani (La construction nationale), qui a obtenu son visa au mois de mai dernier, a dévoilé ce samedi 6 septembre ses têtes de listes pour les élections législatives.

Avec 21 membres, le parti des « déçus d’Ennahdha », comme l’appellent certains, s’organise pour conquérir l’Assemblée du Peuple.

Par ailleurs, l’ISIE n’a retenu que 17 listes et a rejeté celles de Gafsa, Sfax, Kairouan et Siliana, a déclaré aujourd’hui Riadh Chouaibi, le secrétaire général d’Al Binaa Al Watani à la TAP.

« Certains membres politiques ont fait pression sur quelques personnes pour retirer leurs candidatures à la dernière minute », a accusé M. Chouaibi sur la radio Mosaïque FM.

Pour le reste de l’équipe, le parti se tournerait plus vers la nouvelle génération, d’après ses déclarations. Sur Tunis 2, on trouve comme exemple le leader trentenaire de la campagne Ekbess, Mossab Ben Ammar, un énième déserteur du « clan Ghannouchi ». En 2012, leur campagne a été récupérée à plusieurs reprises par les « vieux » du parti Ennahdha. La nouvelle génération, qui a organisé la campagne, avait alors publié un communiqué datant du 7 septembre 2012 pour dénoncer une quelconque récupération.

« La campagne Ekbess n’a envoyé aucune invitation à aucun responsable du gouvernement, ni pour être présent ni pour prendre la parole. On rappelle par là notre position mentionnée dans le précédent communiqué à ce sujet. En plus, les jeunes d’Ekbess ont été fortement étonnés quant à la prise de parole du conseiller Lotfi Zitoun sur l’estrade alors qu’il n’a eu aucune invitation officielle des organisateurs. On considère que les responsables au gouvernement doivent « serrer la vis », démarrer la réalisation des décisions révolutionnaires et non pas lancer des discours ternes et obsolètes aux manifestants. »

Aujourd’hui, Mossab et une partie de la jeunesse d’Ennahdha ne croient plus en un vrai changement dans le parti islamiste et choisissent de s’engager dans de nouvelles formations politiques comme Al Binaa Al Watani.

La liste 

  • Italie : Iyad Zahed
  • Bizerte : Mohamed Larbi Bedjaoui
  • Manouba Nafti Mahdhi
  • Ben Arous : Muhammad Nizar Qasim
  • Tunis1 : Jamila Chamlali
  • Tunis 2 : Moussab Ben Ammar
  • Beja : Riadh Chouaibi
  • Kasserine : Farah Nsibi
  • Zaghwan : Khalid Belhaj
  • Le Kef : Ibrahim Zoghlami
  • Jendouba : Fathi Ghazouani
  • Gabès : Lahssine Maarfi
  • Gafsa : Mohamed Fadhel Hadda
  • Kairouan : Saida Jammali
  • Sfax 1 : Bilal Gmida
  • Sfax 2 : Abdel Kader Guiaa
  • Médenine : Mounir Achour
  • Tataouine Larousi Sandal
  • Ariana Ahmed bin si Mouhamed
  • Siliana : Taoufik Talbi
  • Sidi Bouzid :Abdel Wahed Alnasiri

Commentaires: