Mohamed Ali Laroui : Arrestation d’un groupe de terroristes impliqués dans l’assassinat des 15 militaires au mont Chaambi

 

Mohamed Ali Laroui, porte-parole du ministère de l'Intérieur. Conf de presse 5 septembre 2014 #Tunis #Tunisie
Mohamed Ali Laroui, porte-parole du ministère de l’Intérieur. Conf de presse 5 septembre 2014 #Tunis #Tunisie

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui, a annoncé ce vendredi 5 septembre lors d’une conférence de presse, l’arrestation le 3 septembre d’un « groupe de terroristes » impliqués, entre autres, dans l’assassinat des 15 militaires au mont Chaâmbi le 16 juillet dernier.

Douze membres du groupe sont en détention. « Certains parmi eux avaient des antécédents judiciaires avant la Révolution et d’autres, de nationalité tunisienne, sont de nouvelles recrues. […] Ils sont tous originaires de Sidi Bouzid. Aucune femme ne faisait partie du groupe contrairement aux rumeurs », a indiqué M. Laroui.

Par ailleurs leur chef, un dénommé Lokman Abou Sakhr, et un autre membre du groupe, Mohamed Ali Gharbi, sont encore recherchés ainsi que le reste des terroristes. Lokman Abou Sakhr, de son vrai nom Khaled Chaieb, était déjà recherché depuis janvier 2014.

Arsenal d’armes saisi

Une grande quantité d’armes et de munitions a été retrouvée à Ben Guerdane, a déclaré le porte-parole.

Les unités sécuritaires ont saisi 28 bombes artisanales, 30 grenades, 11 lance-roquettes RPG, 760 cartouches de type 7.62, 5967 cartouches de calibre 7.62 longues, un montant de 18.000 dinars et le véhicule qui transportait cette cargaison. Cet arsenal était acheminé vers Sidi Bouzid à bord d’un camion et avait pour destination Jebel Chaambi à Kasserine.

Chaussures paramilitaires, tentes, générateur électrique et documents retrouvés

Lors de l’opération sécuritaire, des descentes ont été effectuées par les unités spéciales de la Garde nationale et de la police dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Des chaussures paramilitaires, des tentes, un générateur électrique, qui devaient être acheminés vers Jebel Chaambi et Selloum ont été trouvés ainsi que des documents sur l’assemblage et le démontage d’armes.

 

Par Lilia Weslaty, Perrine Masssy et Maher Chaabane

Commentaires: