Un jeune du Mouvement destourien exposé dans l’arène politique pour vanter « l’âge d’or du RCD »

Oussama Mohamed« De quoi le parti du Mouvement Destourien devrait-il s’excuser ? De 23 ans de sécurité et de stabilité… De 23 années considérées comme un âge d’or ? » C’est en ces termes qu’Oussama Mohamed, un jeune du Mouvement Destourien a conclu son intervention, ce mardi 2 septembre sur Al Watania 1, entrant dans le cadre de la campagne électorale.

Inconnu sur la scène médiatique et politique, la chaîne nationale a invité M. Mohamed, face au rédacteur en chef de la radio Mosaïque FM Néji Zaïri qui était attaché de presse de l’ex ministre de la Justice Béchir Tékkari, sous Ben Ali.

Après leur silence pendant les trois premières années de la Révolution tunisienne, les ex-RCD, commencent à se faire voir récemment sur la scène médiatique, défendant la lignée RCD/Destour par le biais de ses partisans, notamment ceux du Mouvement destourien crée en septembre 2013.

Suite à l’apparition de l’ex-SG de l’RCD Abderrahim Zouari au mois de juillet dernier, présentant les RCDistes comme des « patriotes », un  jeune nouveau, Oussama Mohamed, a été exposé dans l’arène politique hier sur la chaîne nationale 1, pour défendre, entre autres, la politique du dictateur Ben Ali  qui s’est enfui en Arabie Saoudite le 14 Janvier 2011.

Dans la continuité du « Destour », y compris le RCD

Oussama Mohamed n’a pas pris de gants pour annoncer que le mouvement créé par Hamed Karoui, prône « la sécurité, la stabilité et le développement ».

« Depuis la création de notre parti [le 23 septembre 2013], nous cherchons à être dans la continuité du Parti du Destour, nous avons adopté son parcours, son histoire, depuis sa création [le 4 juin 1920 ] par Abdelaziz Thaâlbi jusqu’au 14 Janvier 2011 avec tout ce que ce qu’il nous a légué. Cela englobe l’ère Ben Ali, mais nous avons passé ces quatre années à faire une auto-critique qui se traduira dans notre programme électoral, »a-t-il déclaré.

Le RCD et les destouriens, « vers  la démocratie » d’après M. Mohamed !

L’invité d’Al Watania 1 défend bec et ongles les Destouriens mais précise que le Mouvement ne peut pas faire une « rupture avec l’ancien régime » mettant en avant « ses réalisations »

« Après le 14 Janvier 2011, nous avons emprunté la voie vers la démocratie, instaurée par le soulèvement populaire » affirùe-t-il refusant de reconnaître la Révolution avec insistance. « On ne peut pas rompre avec l’ancien régime même s’il y a des défaillances que nous reconnaissons, mais nos réalisations sont là… Des réalisations faites sous le pouvoir des Destouriens, depuis la proclamation de l’Etat jusqu’en 2011 ».  » déclare-t-il

Vers la démocratie », avec l’ex-SG de l’RCD, Abderrahim Zouari 

Oussama Mohamed rejette l’idée que son parti puisse être une machine à « recycler l’ancien régime ». Contrairement aux affirmations de M. Mohamed, c’est bien l’ex-Secrétaire général de l’RCD, Abderrahim Zouari qui a été choisi en tant que candidat de son parti à la présidentielle.

A une question posée, celle de savoir s’il a soutenu Ben Ali entre le 17 décembre 2010 et le 14 janvier 2011, l’invité parle de propositions et de réformes demandées au sein même du RCD, mais « cela ne parvenait plus à l’ancien président… »

A la fin de son intervention, le jeune politicien a tenu à rappeler que les 23 années passées étaient des années de « sécurité, de stabilité et d’âge d’Or », balayant d’un revers la censure, la torture et les assassinats de milliers de Tunisiens dans le silence complet…

Commentaires: