La HAICA décide l’arrêt du programme Ness Nessma pour un mois

 haicaLa HAICA vient d’annoncer sur son site  sa décision d’arrêter, pour une durée d’un mois, le programme Ness Nessma News et ses programmes d’information diffusés sur la chaîne privée Nessma TV.

Cette décision a été prise conformément au décret loi 116 qui exige le respect des conventions et pactes internationaux, notamment le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques qui stipule dans son article  20 que

« 1. Toute propagande en faveur de la guerre est interdite par la loi. 2. Tout appel à la haine nationale, raciale ou religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence est interdit par la loi. »

Apologie de la violence 

Ce lundi 4 août, la chaîne privée Nessma Tv a invité des Libyens d’un parti islamiste radical qui ont fait des appels au meurtre sur le plateau de l’émission.

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle a constaté que le programme Ness Nessma qui a été diffusé comportait « des invitations patentes à la violence, à la guerre et à la haine de la part de deux invités, sans que le présentateur de l’émission fasse son rôle -rappelant les limites légales de la liberté d’expression -et sans qu’il y ait direction équilibré du dialogue« .

Les responsables de Nessma TV n’ont pas répondu à l’invitation de la HAICA

La HAICA  a également indiqué que le directeur de la chaîne Nesma Tv, le rédacteur en chef du programme Ness Nessma news et le présentateur n’ont pas répondu à l’invitation de l’Instance pour une rencontre ce mercredi 6 août à son siège.

Les déclarations des deux Libyens et le manque de modération du présentateur sur le plateau ont soulevé une polémique au sujet de « l’apologie du terrorisme ». Le SNJT (Syndicat national des Journalistes Tunisiens) a aussi condamné, hier, l’émission en appelant la HAICA à prendre des mesures nécessaires, selon la loi.

 

 

Commentaires:

Commentez...