Ahmed Mestiri : L’ex-candidat d’Ennahdha refuserait-il de se présenter à la Présidentielle ?

Ahmed Mestiri lejournalCom

A la question «Allez-vous vous présenter à l’élection présidentielle ?» M. Ahmed Mestiri nous répond :«Je ne veux pas répondre, je refuse»,  en nous renvoyant ensuite au journal Al Maghreb où il n’a donné aucun détail sur cette question.

Dimanche dernier, le conseil national du parti Mouvement des Démocrates socialistes (MDS) a choisi son fondateur Ahmed Mestiri, 89 ans, comme candidat à la présidentielle du 23 novembre prochain, d’après les déclarations du membre de bureau politique Houcine Mejri, sur les ondes de radio Mosaïque Fm. 

 

Cependant, ce mardi 5 août, M. Mestiri, a affirmé dans le journal Al Maghreb :

«Je ne me suis présenté à aucun poste, et je n’ai chargé personne de présenter ma candidature à la présidentielle», narguant par ses propos son propre parti

Dans une autre déclaration, accordée hier à Assabah News, Il a insisté sur le fait qu’il n’accepte pas que quelconque partie  présente sa candidature au poste de président de la République ou au poste de chef du gouvernement, balayant ainsi des probables propositions de partis politiques ou du Quartet du dialogue national.

Sa réponse faisait éventuellement référence au parti Ennahdha qui l’a proposé, en 2013, pour succéder à Ali Larayedh au poste de chef de gouvernement ; chose qu’il a refusée d’après sa déclaration à l’agende de presse allemande au mois de novembre dernier.

Rappelons que les conditions d’éligibilité pour être candidat, selon la loi électorale – article 38- sont :

  • d’être parrainé par dix élus  de l’assemblée des représentants du peuple
  • ou quarante des présidents des conseils de collectivités locales élus,
  • ou par dix milles (10000) électeurs inscrits et répartis sur au moins dix (10) circonscriptions électorales, à condition que leur nombre ne soit pas inférieur à cinq cent (500) électeurs par circonscription.

 

Commentaires:

Commentez...