Crise en Libye : A Benghazi, la révolte contre Ansar Charia a-t-elle débutée ?

Libye Crédit photo : ?
Libye Crédit photo : ?

Des informations contradictoires circulent à l’heure actuelle sur la situation en Libye et le sort de la deuxième plus grande ville, Benghazi (Est du pays).

Alors que des milices islamistes dont le groupe Ansar Achariaa, affirment avoir pris le contrôle de la ville, des manifestants seraient descendus dans la rue pour s’opposer à ces milices et reprendre le contrôle de Benghazi.

 

Selon afrigatenews, ces manifestants dont le nombre n’a pas été précisé, auraient décidé de se révolter contre les milices islamistes extrémistes. En colère, des jeunes se seraient rebiffés contre ces «occupants» en multipliant leurs actions. Le site afrigatenews rapporte plusieurs faits sur la base de sources locales ou de témoins oculaires.

A Benghazi, dans la zone d’Al-Laythi, tout comme à Ajdabiya (160 km au sud-ouest de Benghazi), afrigatenews rapporte que des jeunes en colère ont pris d’assaut le siège d’Ansar Achariaa et que des manifestants ont bouclé les quartiers et toutes les issues afin d’empêcher les membres d’Ansar Achariaa de s’échapper.

 

carte-de-benghazi-libye

Cette rébellion ferait suite à l’annonce faite, jeudi 31 juillet, par Mohammed al-Zahawi, un porte-parole d’Ansar Achariaa. «Benghazi est devenue un émirat islamique», avait-il lancé sur les ondes de Radio Tawhid.

«Nous sommes la seule force sur le terrain à Benghazi», a également affirmé un commandant d’une des factions islamistes à l’agence AP.

Dans cette confusion générale, le général rebelle Khalifa Haftar, qui mène depuis plusieurs mois une campagne contre les islamistes, a rejeté les affirmations du groupe. «L’armée nationale libyenne est en contrôle de Benghazi et ne se retire de certaines positions que pour des raisons tactiques», a-t-il déclaré à la chaîne Al Arabiya. «L’affirmation selon laquelle Benghazi est sous le contrôle des milices est un mensonge», a-t-il dit.

Rappelons que le 29 juillet dernier, le quartier général de l’unité des Forces spéciales de l’armée libyenne, principale base militaire à Benghazi, est tombé aux mains de groupes islamistes, selon des sources militaire et islamiste.

Commentaires: