Ben Jeddou : Cinq opérations contre des terroristes depuis le début de ramadan

Lotfi Ben Jeddou (conf de presse 04-08-2013)

Lors de son intervention au cours de la conférence de presse ce jeudi 17/07, le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou a énuméré cinq opérations  contre des terroristes depuis le début de ramadan que le ministère « a préféré ne pas révéler pour ne pas déranger les Tunisiens »:

  1. La première a eu lieu suite à un piège préparé par les unités spéciales de la Garde nationale dans la ville de Jendouba au début du ramadan. Deux terroristes qui se trouvaient en haut des montagnes ont été arrêtés : Mohamed Machrgui et Radhi Bousaïdi. Deux autres qui les aidaient financièrement et sur le plan logistique ont été écroués.
  2. La deuxième opération a permis l’arrestation de neuf terroristes. Ils préparaient l‘assassinat de politiciens et des agents de sécurité nationale.
  3. La troisième opération, menée par les agents de la  Garde et Sécurité nationales,  a permis l’arrestation de 15 terroristes. Ils planifiaient l’explosion de deux camions dont la première cible étaient le district de la Garde nationale à Sidi Bouzid et la deuxième est encore inconnue. L’enquête est en cours d’après Ben Jeddou.  Ces 15 terroristes faisaient de la contrebande et du commerce d’armes. Khaled Chaïeb, surnomé Abou Loqman Sakhr voulait exécuter cette opération personnellement dans la nuit du 11/12 juillet. Il projetait de mettre à exécution une autre opération le 29 juillet prochain.
  4. La quatrième a permis la découverte d’une cellule terroristes de quatre personnes à Sidi Bou Ali, à Sousse ce jeudi 17 juillet. Ils avaient des explosifs destinés à atteindre  »certaines institutions ». L’opération est en cours actuellement.
  5. La cinquième opération a permis l’arrestation de trois terroristes qui avaient pour cible « une institution/Entreprise sensible ».

NB : Le ministre a annoncé 6 opérations mais en les énumérant, il en a cité seulement 5.

2247 terroristes ont été traduits devant la justice entre 2013 et 2014, dont 947 durant les premiers mois de cette année d’après ses déclarations.

Cette conférence de presse vient suite à l’attaque terroriste contre  14 militaires tués et 23 blessés.  Cinq ont été tués par balles et neuf brûlés suite à l’incendie déclenché par les roquettes RPG et les grenades lancées sur les tentes des points de contrôle sur le massif montagneux Chambi à Kasserine. 

L’ Observatoire tunisien pour l’Indépendance de la magistrature a affirmé dans un communiqué publié aujourd’hui que les différentes défaillances sécuritaires à Kasserine suscitent des interrogations. 

 

Commentaires:

Commentez...