Affaire SEA Latelec – Les syndicalistes limogées acceptent une indemnisation revue à la hausse

La situation des quatre employées limogées par SEA Latelec, filiale du groupe français Latécoère, est sur la voie de la régularisation, nous a affirmé Monia Dridi, membre du syndicat de base des employés de SEA Latelec.

Un accord préliminaire a été conclu en vertu duquel la société s’engagera à réintégrer les deux employées Houda Thalji et Rachida Salem. Monia Dridi et Sonia Jebali, les deux syndicalistes, ne seront pas, quant à elles, réintégrées mais recevront une indemnité revue à la hausse.

 

Sit-in-SEA-Latelec
Sit-in en soutien aux syndicalistes de SEA Latelec, le 8 juillet 2014, devant le ministère des Affaires sociales, à Tunis.

D’après Mme Dridi, une réunion a eu lieu ce lundi 14 juillet, au siège de l’UGTT, avec des responsables de la centrale syndicale et des dirigeants de la société en question.

Changement de position des syndicalises 

Les syndicalistes affirmaient, pourtant depuis des mois, qu’elles refusaient l’indemnisation et revendiquaient leur réintégration dans l’usine Latelec.  Pour élucider ce changement de position, Mme Dridi nous a expliqué que « la balance des forces nous a poussé à accepter cette proposition. Nous sommes convaincues que le travail syndical exige des sacrifices. Nous avons pris en compte l’intérêt de nos camarades ».

 

Réunion demain pour officialiser l’accord

Cet accord, accepté par les quatre employées concernées, devra être officialisé par toutes les parties, demain, mardi 15 juiller, lors d’une réunion finale prévue au siège du gouvernorat de Ben Arous, et avec la présence des représentants du syndicat de base de SEA Latelec, des dirigeants de ladite société, du secrétaire générale adjoint de l’UGTT chargé du secteur privé, Belgacem Ayari, et d’un responsable de l’inspection du travail.

« Si demain cet accord est signé, nous organiserons, ce mercredi, une conférence de presse afin de donner quelques détails portant notamment sur le montant de l’indemnisation », nous a annoncé Monia Dridi.

Sonia Jebali et Houda Thalji poursuivent quand même la grève de la faim 

Mme Dridi a précisé, par ailleurs, que Sonia Jebali et Houda Thalji poursuivront leur grève de la faim, entamée il y a de cela 26 jours.

Pour sa part, Belgacem Ayari nous a déclaré que la réunion de demain devra régler définitivement le problème. « Ce mardi, on se mettra d’accord sur tout », a-t-il affirmé, rajoutant que l’UGTT souhaite, quand même que les syndicalistes réintègrent, elles aussi, l’usine.

Mise à jour 15 juillet

L’accord a été signé par les quatre ouvrières, l’UGTT et la direction de l’usine. Jebali et Thalji ont mis fin à leur grève de la faim après la signature.

Commentaires: