Helel Salhi, un civil, est décédé dans le massif montagneux de Semmama suite à l’explosion d’une mine

Le terrorisme ne cesse de faire de plus en plus de victimes. Helel Salhi, un jeune homme, civil, est décédé ce mardi 1er juillet dans le massif montagneux de Semmama à Kasserine suite à l’explosion d’une mine.

D’après Bacem Salhi, activiste du Forum des jeunes pour la culture de la citoyenneté, qui s’est déplacé à l’hôpital, l’incident a eu lieu ce mardi 1er juillet vers midi. Les habitants ont entendu l’explosion mais ne se sont pas aperçu de la mort de M. Salhi. Ce n’est qu’à la fin de l’après-midi que le père est parti à la recherche de son fils, avant la rupture du jeûne, pour le retrouver déchiqueté.

Helel cherchaient des ruches d’abeilles pour les élever et les vendre.

« Ces drames deviennent de plus en plus récurrents au point de les considérer comme un « quotidien » de la région de Kasserine » déplore Zina Mhamdi, une militante dans la « Coalition de lutte contre le terrorisme » à Kasserine.

 

Jebal Semmama ( avec l'indice rouge) à quelques kilomètres de Jebal Chambi où se cachent les terroristes
Jebal Semmama ( indice rouge) à quelques kilomètres de Jebal Chambi où se cachent les terroristes

 

Commentaires: