L’Espérance porte plainte contre Marzouki et Mansar pour diffamation et incitation à la violence

Après le comité de supporters de l’Espérance sportive de Tunis (EST), c’est au tour du club, lui-même d’ester en justice contre les auteurs du fameux « Livre noir » : « Le système de propagande sous Ben Ali ».

Livre Noir (photo - MFM)En effet, dans une déclaration accordée à Assabah News, Maître Yassine Younsi, avocat de l’EST, a annoncé qu’il a déposé une plainte, au nom du club, contre le président provisoire de la République, Moncef Marzouki, et le porte-parole de la présidence de la République, Adnène Mansar. Le club les accuse de diffamation et d’incitation à la violence suite à la publication du Livre noir.

Me Younsi a, également, précisé que le juge d’instruction chargé de l’affaire a convoqué Marzouki et Mansar pour une audition, mais ces derniers ont refusé de se déplacer.

Par ailleurs, l’avocat de l’EST a indiqué que la Cour d’appel a décidé de reporter le prononcé du jugement dans le procès opposant le comité des supporters de l’EST à la présidence de la République, au 7 juillet prochain.

Pour rappel, Le comité de supporters de l’EST avait déposé une plainte auprès du tribunal de première instance de Tunis, le 8 décembre dernier, pour interdire la diffusion dudit Livre Noir.

La justice avait interdit, en référé, le 12 février 2014, l’impression et la distribution du Livre Noir.

Le courroux des espérantistes tient au fait que la présidence de la République a cité l’EST «comme unique association sportive (comme si c’était la seule) ayant apporté son soutien à l’ancien Président de la République» et d’«avoir réduit une association centenaire à la personne de M. Slim Chiboub».

Commentaires: