IDE en baisse de 19,3%, un taux de croissance espéré de 3% !

textile-tunisieMalgré la relative stabilité politique que vit actuellement la Tunisie, et ce, depuis l’arrivée d’un gouvernement apolitique de technocrates, la situation économique est toujours aussi précaire.

Ainsi, selon les chiffres de l’Agence de promotion des investissements extérieurs (FIPA), tels que publiés par l’agence Tunis-Afrique Presse, nous apprenons que les investissements directs étrangers (IDE) ont chuté de 19.3%, lors de ce premier trimestre de 2014, par rapport au premier trimestre de l’année dernière.

Une régression paradoxale, d’autant plus que le premier trimestre 2013 a été très mouvementé avec notamment l’assassinat de Chokri Belaid et la démission de Hamadi Jebali, le chef du gouvernement provisoire de l’époque, plongeant le pays dans une vague d’instabilité qui n’était pas favorable à l’éclosion des IDE.

Pour revenir à ces IDE, leur montant est de 342 millions de dinars (MD) alors que l’année dernière, à la même époque, ils avaient atteint les 423.7 MD, toujours d’après les données de la FIPA.

Cette baisse peut être expliquée par la chute des investissements dans le secteur des services de 89,7% (12.9 MD en 2014, 125.2 MD en 2013) et dans le secteur des industries manufacturières, de 10,9% (43.2 MD en 2014, 48.5 MD en 2013)

Rappelons que Chedly Ayari, gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a prévu que le taux de croissance atteindrait les 3% en 2014, a rapporté la TAP. Sachant qu’à la fin de l’année dernière, il était de 2.6%, soit loin des 4,5% espérés.

Commentaires:

Commentez...