La situation économique au centre de l’entretien Jomaa-Bouchamaoui

Jomaa - Bouchamaoui (photo TAP)Nul n’ignore, ni ne peut occulter, les difficultés rencontrées dans le secteur économique. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à penser, et à l’annoncer également, que la situation de notre économie est des plus précaires. Un constat que Wided Bouchamaoui, présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), aurait elle-même signalé à plusieurs reprises. D’où l’importance accordée à l’entrevue réunissant le nouveau chef du Gouvernement, Mehdi Jomaa, et la présidente du patronat.

La situation économique, oscillante, et sociale, accablante, étaient bien entendu au centre de l’entretien, sinon le point le plus important parmi les sujets débattus. Il va sans dire, effectivement, que la fuite de bon nombre d’investisseurs, nationaux et étrangers, avait porté un coup préjudiciable à ce secteur vital. Cependant que sur le plan social, la cherté de la vie n’est pas de nature à rassurer le commun des consommateurs quant à son pouvoir d’achat qui s’écroule inéluctablement sous les coups de la hausse des prix allant crescendo.

Pour conclure, disons qu’un travail colossal attend le nouveau chef du Gouvernement, serait sûrement accompagné lors de ses prochaines visites de certains hommes d’affaire, pour conclure des accords bilatéraux avec leurs homologues d’outre-mer, ou certains autres pays frères…

Commentaires: